Avant Metz – PSG : Mauro Icardi, on l’avait presque oublié…

C’est une caractéristique des majors, semble-t-il. Sachez oublier. Zonage au bord de la surface, en veillant à ce que sa proie s’écoule mieux au bon moment. Nous ne savons pas s’il l’a fait exprès. Nous hésitons à dire la vérité. Mais Mauro Icardi n’aurait pas pu mieux choisir son moment. De retour de blessure contre Saint-Etienne la semaine dernière, l’Argentin a frappé un but qui lui ressemble à un tournant dans la course au titre (3-2). Et si le grand oublié plantait le pion le plus important de la saison PSG?

Oublié, Icardi était un peu. Supprimé, beaucoup plus certainement. Face à l’ardeur de Moise Kean, face à la conséquence de Kylian Mbappé, l’ancien Inter n’a eu qu’à supporter des problèmes physiques et un manque de vitesse pour se battre. Du coup, le PSG a progressé, en quelque sorte, sans lui ou presque. Sa feuille de statistiques avant le tournant à Saint-Etienne, son seul baromètre, a laissé une trace (19 matches, 9 buts) pour la meilleure recrue de l’été alors que Paris se resserrait la ceinture pour s’autoriser la folie Icardi.

Lille, PSG, Monaco, Lyon: quatuor royal pour cinq jours d’enfer

Covid a contracté à Ibiza, une blessure au genou ou des problèmes d’ajouts: rien ne sera épargné au buteur parisien durant la saison. Si efficace et fiable lors de ses premiers mois à Paris, Icardi a pris la courbe inverse pour fêter son dernier transfert. Les « Amazing Four » se sont retrouvés sans leur arme la plus meurtrière, et le PSG a fini par capturer.

Angel Di Maria, Kylian Mbappé, Neymar et Mauro Icardi, les Wonder Four du PSG

Final 8 frustrant et Camp Nou alléchant

Final 8 frustrant et Camp Nou alléchant

Blâmer sur Final 8 qu’il vivrait mal selon les réactions? Possible. Laissé sur le banc en demi-finale mais surtout lors d’une finale face au Bayern, où le choix de Thomas Tuchel a été une surprise, Icardi semblait peu susceptible d’être relégué au moment le plus important de la saison. A voir aussi : Ligue 1 : les Girondins de Bordeaux balayés par Monaco 3-0 mais "combatifs" selon leur coach. En décembre et le départ de l’entraîneur allemand, sa saison était presque terminée. Et alors…

De retour en forme avant les huitièmes de finale de C1, Icardi était l’un des principaux seconds rôles de la grande soirée de Kylian Mbappé au Camp Nou. Une soirée passée à conserver, orienter, peser et agacer qui lui rappellera que sa palette ne se limite pas à marquer, même s’il a parfois du mal à s’en convaincre.

Barcelone a été imaginée comme le début d’une rançon. C’était une exception avant de retourner à l’infirmerie. Ainsi, lors de sa saison, Saint-Etienne a été un sommet. Pion d’un buteur, où son temps d’antenne était parfait. Contre Angers mercredi, c’était autre chose: on a retrouvé son aisance critique face aux gardiens adverses et ce sentiment incontrôlable lorsqu’il se retrouve face à face.

Tromperie Icardi, caviar de Di Maria, objectif de Neymar: la démonstration du PSG en images

Articles en relation

Et maintenant ?

Et maintenant ?

Plus tard, il a été un peu rassuré d’avoir analysé ce nouveau succès. « C’est toujours très difficile pour un joueur de se blesser, il faut jouer, expliqua-t-il à notre micro. Ce fut une année très difficile pour toutes les équipes. Sur le même sujet : Varane, OL, Aurier : Les 5 infos mercato qui vous ont échappé ce week-end. On joue tous les trois jours, on n’a pas le temps de récupérer. » Vous le voyez dans tous les clubs, avec beaucoup de blessures. C’était très difficile pour moi, mais maintenant je suis de retour et je vise à donner ma meilleure option à l’entraîneur. « 

Ils seront probablement nombreux. Bien qu’il ait les défauts de ses qualités, avec un travail défensif parfois limité et une implication pas toujours démontrée dans les étapes éloignées du jeu, Icardi reste inestimable. Son profil est unique dans l’équipe parisienne et élargit principalement Kylian Mbappé, qui hérite souvent de son travail en sapant les défenses adverses. A l’heure où Neymar fait tout sauf finir, Icardi apporte également une certaine garantie dans le secteur. Et si les rumeurs à son sujet en Italie sont fréquentes, l’arrivée de Mauricio Pochettino pourrait bien changer la donne.

C’était donc une erreur de l’oublier. Comme les défenseurs qui lui laissent le moindre espace. En fin de compte, les grands chasseurs réveillent leur instinct au moment le plus favorable. Pour Paris, sans doute, c’est maintenant. Aussi pour Icardi. Dans une phrase magnifiquement tordue, Carlo Ancelotti a souvent rejeté les critiques entourant Pippo Inzaghi lors de son séjour à Milan. «Inzaghi fleurit toujours au printemps», glissa-t-il avec un sourire entendu, comme pour rappeler aux plus grands de frapper au meilleur des cas. Icardi doit en faire sa nouvelle maxime.

La Super League est morte, vive la Super League? « En fait, nous procédons étape par étape »

Icardi: « Mon but contre Saint-Etienne était important pour l’équipe et pour moi »

Icardi est heureux jusqu’au bout: un triplé complété avec style

A lire également
Powered by Live Score & Live Score App