Bundesliga autrichienne 2020/21: RB Salzburg vs LASK – Analyse tactique – Football Bloody Hell

bundesliga-autrichienne-2020/21:-rb-salzburg-vs-lask-–-analyse-tactique-–-football-bloody-hell

Après leur défaite la semaine dernière contre Admira, le RB Salzburg a concédé la tête de la Bundesliga autrichienne pour la première fois depuis deuxième journée. LASK a saisi l’occasion et s’est hissé au sommet du tableau pour la première fois cette saison après s’être rapproché de ses adversaires l’année précédente. Le premier match de LASK alors que l’équipe de la première place est revenue au RB Salzburg dans un match charnière pour chaque côté.

LASK a commencé sur le pied avant, dérangeant l’équipe de Jesse Marsch avec leur haut presse. Johannes Eggestein est rentré chez lui avec un centre en première mi-temps, donnant à Dominik Thalhammer et LASK la première avance. Le RB Salzburg a rebondi en seconde période, emmené par Mergim Berisha et Patson Daka, qui ont tous deux marqué pour donner l’avantage à leur équipe. L’équipe locale a dominé le reste du match, solidifiant le résultat avec un troisième but pendant le temps d’arrêt. Cette analyse tactique décomposera les tactiques offensives de LASK et leur système de pressage. L’analyse passera en revue la seconde mi-temps résurgente du RB Salzburg alors qu’il prenait le relais lors de la finale .

Programmations

Marsch est allé avec son habituel 4-4-2 / ​​4-2-2-2 avec Cican Stankovic dans le but. Andre Ramalho s’est associé à Maximilian Wober au centre de la défense entre Rasmus Kristensen à l’arrière droit et Andreas Ulmer à l’arrière gauche. Mohamed Camara et Zlatko Junuzovic ont joué au milieu du milieu de terrain avec Enock Mwepu et l’étoile montante Dominik Szoboszlai, selon la rumeur des clubs de Serie A , EPL et La Liga , large. Deux buteurs Berisha et Daka ont commencé à l’attaquant.

Thalhammer a coincé avec son éprouvé 3-4-2-1 / 3-4-3 avec Alexander Schlager dans objectif. Gernot Trauner a ancré la ligne arrière avec l’aide d’Andres Andrade et Philipp Wiesinger. René Renner et Reinhold Ranftl ont joué en dehors de James Holland et Peter Michorl au milieu de terrain. Eggestein a rejoint Andreas Gruber et Thomas Goiginger au sommet de la formation.

LASK appuyez sur LASK a ouvert le jeu avec une pression élevée qui a épinglé leurs adversaires, menant au premier et unique but de LASK dans le match. Le système de pressage différait légèrement de leur configuration pendant la plupart des jeux.

La ligne avant a commencé par rester très étroite, comme le montre l’image ci-dessus. Dans la plupart des matchs, les attaquants de LASK poussent incroyablement haut et large tandis que les milieux de terrain centraux interviennent pour éliminer les pivots. Dans ce match, les attaquants de LASK voulaient empêcher la passe de Stankovic dans l’un des milieux de terrain du RB Salzburg, dont l’un est Camara sur cette photo. Eggestein se leva, avec son ombre de couverture coupant cette voie de passage. Les deux attaquants larges avaient la responsabilité d’appuyer sur les arrières centraux chaque fois qu’ils recevaient inévitablement un ballon pendant la préparation.

La structure de pressage est plus claire sur cette image. Au sommet de la formation, Goiginger vient d’appuyer sur Wober, forçant la passe à Ulmer largement. Lorsque le ballon est allé aux arrières latéraux, le milieu de terrain large côté ballon de LASK s’est intensifié pour les appuyer tandis que l’autre a chuté plus profondément pour équilibrer la formation. Dans l’image ci-dessus, Ranftl a pressé Ulmer pendant que Renner jouait beaucoup plus profondément sur le terrain. Eggestein a chuté pour couvrir Junuzovic alors que Ranftl arque également sa course pour empêcher une entrée facile à l’un ou l’autre des milieux de terrain. Holland a divisé l’espace entre l’un des pivots et Szoboszlai, revenant pour aider à l’accumulation. Les milieux de terrain centraux de LASK ont joué plus profondément, s’assurant qu’il n’y avait pas de balle facile dans l’un des quatre attaquants, deux attaquants ou deux milieux de terrain larges, pour le RB Salzburg. Ce système implacable a bien fonctionné en première mi-temps, empêchant le RB Salzburg de créer de longs mouvements d’attaque dans la période d’ouverture.

Les défenseurs du système de pressage doivent jouer haut pour compresser le terrain, résultant en la ligne haute de LASK dans l’image ci-dessus. Tous les arrières centraux étaient agressifs en défense, sortant de la ligne arrière pour défier les attaquants du RB Salzburg bien qu’ils aient sacrifié leur position. La structure défensive était vulnérable aux longues balles tout au long du match, et le RB Salzburg avait quelques chances pour ses attaquants de longues balles sur la ligne arrière. Trauner est un défenseur intelligent, donc le système travaille avec son expertise au centre. Wiesinger et Andrade ont dû suivre les attaquants dans leurs courses à l’extérieur, généralement face à face à l’extérieur pour empêcher les buts. Il s’agit d’une stratégie risquée en défense, mais on doit remercier les défenseurs du LASK d’avoir gardé les attaquants du RB Salzburg silencieux pendant la première mi-temps.

Eggestein, encerclé dans l’image ci-dessus, était la clé du système. Ses rotations au sommet du système ont fait fonctionner la presse. Sa communication et ses mouvements contrôlaient le résultat d’une possession défensive. Alors que les autres joueurs doivent faire leur travail, le système est tombé en panne si l’un des milieux de terrain du RB Salzburg recevait le ballon dans l’espace. Parce que Michorl et Holland ont joué plus profondément, Camara et Junuzovic pourraient avoir plus de temps et d’espace pour jouer un ballon de balayage dans un attaquant s’ils pouvaient obtenir le ballon pendant la montée en puissance. Les rotations et la communication d’Eggestein ont été vitales pour couper Camara et Junuzovic de l’accumulation de RB Salzbourg.

LASK a maintenu la presse tout au long du jeu, mais comme on pouvait s’y attendre , ils ne pouvaient pas garder l’intensité pour tous 21 minutes. Au cours de la seconde période, le RB Salzburg a mieux tenu le match avec des phases de possession plus soutenues, et LASK a plus souvent défendu dans sa moitié de terrain. Les cinq joueurs de l’image ci-dessus ont continué à limiter la participation de Camara et Junuzovic, mais les milieux de terrain larges ont baissé davantage pour aider leur ligne arrière. Les vulnérabilités du système ont fini par l’emporter sur les points forts, le RB Salzburg ayant marqué deux fois sur des pauses rapides contre les attaquants.

Attaque LASK Le système de pression élevé de LASK se traduit par une victoire si l’attaque peut convertir les chiffres d’affaires et les possessions en buts avant le l’opposition éclate. La ligne la plus faible du RB Salzburg est sa défense, et LASK est entré dans le jeu avec une stratégie qui a produit suffisamment de chances de marquer plus d’un but.

LASK ne construisait pas très souvent de longues possessions, mais la structure de l’image ci-dessus donne un aperçu de leur système d’attaque. Les deux milieux de terrain centraux sont venus en profondeur pour aider à la progression, mais les milieux de terrain larges sont restés élevés. LASK a profité du contournement rapide de la presse du RB Salzburg par des passes directes de Trauner ou Schlager dans de larges zones de milieu de terrain devant la ligne arrière du RB Salzburg.

Une fois que le ballon a atteint les zones larges, LASK a cherché à faire deux choses en se déplaçant dans le dernier tiers. Cette image en fournit un exemple, où les trois attaquants de LASK ont tous effectué des courses sur la ligne arrière du RB Salzburg à la recherche d’un ballon en profondeur. Si Renner ou Ranftl avaient le temps et l’espace pour jouer une bonne passe, une course au bon moment de l’un des attaquants du LASK mènerait à un but. Cette première méthode pourrait exposer la ligne arrière du RB Salzburg avant que des joueurs du milieu de terrain ne puissent revenir pour les aider.

Cette image représente l’espacement de LASK dans l’attaque. Les trois attaquants ont joué dans les zones centrales entre les défenseurs du RB Salzbourg. Chacun a pris un espace différent alors que les grands milieux de terrain prenaient de larges positions. La deuxième façon dont LASK a cherché à créer des buts était de faire passer le ballon dans Renner ou Ranftl pour un centre dans la surface. Le positionnement des trois attaquants centraux a contraint les quatre défenseurs du RB Salzburg à rester étroits, laissant de l’espace dans de larges zones.

L’objectif des attaques LASK était la vitesse. S’ils pouvaient percer rapidement la presse du RB Salzburg, ils pourraient trouver des vulnérabilités dans la ligne arrière de leur adversaire. Trauner au centre de la défense avait des voies de dépassement ouvertes si l’un des attaquants du LASK ou des milieux de terrain larges tombait dans une poche d’espace. Sur cette image, Goiginger a chuté plus profondément pour recevoir une passe entre le milieu de terrain du RB Salzburg et les lignes défensives. Lorsque le RB Salzburg a perdu la possession, LASK a attaqué rapidement sur le comptoir, faisant entrer le ballon dans l’un des cinq joueurs avancés aussi rapidement que possible. Le système de pressage a créé des opportunités pour LASK de marquer en jouant sur le compteur, mais la passe finale leur a souvent échappé.

Le côté gauche était l’endroit où LASK cherchait à exploiter. Lors de leurs attaques, le RB Salzburg a impliqué ses arrières latéraux dans des positions avancées pour aider leurs attaquants. En conséquence, Ulmer, mais plus souvent Kristensen, a été pris hors de sa position. Kristensen était le véritable point faible du RB Salzburg dans le match, et LASK a martelé le côté gauche tout au long du match. Goiginger et Renner se sont déchaînés sur l’aile gauche, en particulier aux compteurs. Goiginger a occupé l’espace laissé par Kristensen dans l’image ci-dessus, car l’arrière droit était beaucoup plus haut sur le terrain. Le RB Salzburg s’est ajusté alors que Camara commençait à tromper et à couvrir davantage son coéquipier.

Au cours de la seconde période, LASK a eu du mal à enchaîner de nombreuses possessions cohérentes. Le RB Salzburg s’est emparé du match et a forcé les défenseurs du LASK à lancer de longs ballons sans espoir chaque fois qu’ils recevaient le ballon. LASK a eu un certain succès en attaquant dans les zones centrales alors qu’ils poursuivaient un égaliseur vers la fin du match. Husein Balic a remplacé Andreas Gruber en seconde période, et le remplaçant a dérivé vers les zones centrales comme il l’a fait dans l’image ci-dessus. LASK a eu quelques chances de voir des attaquants se précipiter dans l’espace devant les défenseurs centraux du RB Salzburg.

La domination du RB Salzbourg Le RB Salzburg a pris un départ lent dans ce match, mais il est devenu le jeu dans le deuxième moitié. En fin de compte, leur attaque était trop lourde à gérer pour LASK.

LASK a empêché le RB Salzburg de longues phases de construction, mais ils ont également invité l’équipe de Marsch à jouer de longues balles au-dessus de leur ligne haute. Certaines des opportunités les plus dangereuses du RB Salzburg sont venues de longues balles à l’un de leurs attaquants ou de larges milieux de terrain au sommet, en particulier pendant la première mi-temps. Sur cette image, Daka a fait une course dans la large zone sur la droite alors que Camara joue un ballon au-dessus de la ligne défensive de LASK. La presse de LASK signifiait que leurs trois arrières étaient concentrés sur un côté, laissant un espace béant de l’autre côté du terrain. Daka, Mwepu ou Szoboszlai feraient des courses en dehors du large centre arrière dans cet espace.

L’espace devant les arrières latéraux du RB Salzburg était la zone clé pour déverrouiller la presse de LASK. Alors que le large milieu de terrain de LASK pressait les arrières latéraux du RB Salzburg, un joueur qui a reçu de l’arrière latéral près de la ligne médiane, comme le montre l’image ci-dessus, n’était pas marqué. Dans cette situation, Junuzovic a joué à l’arrière latéral, permettant à Ulmer d’occuper cet espace. Indépendamment de qui il s’agissait, le joueur dans cet espace a forcé l’un des milieux de terrain centraux ou des arrières centraux de LASK à intervenir. Avec assez de temps , ce joueur peut jouer un ballon traversant dangereux sur une ligne défensive de LASK exposée.

Cette image montre la menace que les attaquants de RB Salzburg font peser sur la ligne arrière de LASK lorsqu’un de leurs joueurs peut jouer une balle dans ce large espace. Szoboszlai, de l’autre côté, avait le plus d’espace alors que les trois arrières de LASK se déplaçaient du côté du ballon. Le jeune Hongrois a servi de troisième attaquant, principalement alors qu’il cherchait des passes beaucoup plus élevées. Dans la même position du côté opposé, Mwepu a chuté plus profondément pour aider à l’accumulation, même s’il poussait dans l’attaque. L’un ou l’autre des attaquants avait de l’espace horizontalement et verticalement alors que les arrières centraux s’éloignaient pour couvrir suffisamment d’espace. Ce n’est que grâce à une bonne défense face à face des défenseurs centraux du LASK que le RB Salzburg n’a pas réussi à marquer en première mi-temps.

Les vastes zones se sont révélées les zones les plus fructueuses pour la progression du RB Salzburg . Alors que Daka s’est souvent enfui de l’épaule extérieure des larges arrières centraux, Mwepu et Szoboszlai ont profité de l’espace au large. Sur cette image, Junuzovic a trouvé Mwepu dans l’espace en bas de l’aile droite qui a suffisamment de temps sur le ballon pour que les autres joueurs du RB Salzburg se joignent à l’attaque. Alors que la presse de LASK a créé de nombreux problèmes pour l’accumulation de leur adversaire, il y avait encore certaines zones du terrain que le RB Salzburg pouvait exploiter.

Une combinaison vers la fin du match était symptomatique de RB L’évolution de Salzbourg au cours de la 21 minutes. Deux fois au cours des quinze dernières minutes, Ramalho a retrouvé Szoboszlai sur l’aile gauche dans l’espace. Gêné par la presse haute pour commencer le match, le RB Salzbourg s’est ajusté et a réagi en seconde période. Marsch a reconnu les zones vulnérables du terrain, et ses joueurs ont commencé à attaquer ces zones régulièrement. Au lieu de longues balles forcées par la presse qui n’avait que l’espoir de trouver une cible, Ramalho savait où et qui il pouvait trouver pour dénoncer la défense LASK.

Conclusion LASK est sorti des portes avec une pression intense, cherchant à défendre son avance en tête du classement de la Bundesliga autrichienne. Le RB Salzbourg a eu du mal à créer de réelles occasions en première période en concédant une avance de 1-0 à la mi-temps. L’équipe locale s’est adaptée à la presse, identifiant les domaines où ils pourraient trouver le plus de succès et les attaquant. Avec le résultat, le RB Salzburg revient en tête de la Bundesliga autrichienne, repoussant LASK au deuxième rang.

À propos Derniers messages

Noah Swan est un analyste de football de Nashville, TN. Fan occasionnel de Matthias Sindelar.

Derniers messages de Noah Swan (voir tout)

Powered by Live Score & Live Score App