Déception pour le Stade Rennais qui s’incline 1-0 à Bordeaux

Déception pour le Stade Rennais qui s'incline 1-0 à Bordeaux

Grosse déception pour le Stade Rennais, qui s’est incliné à Bordeaux face aux Girondins. Un club, aujourd’hui en mauvais état, mais qui n’a jamais fait baisser la pression. L’Europe s’éloigne de Rennes, qui avait une victoire pour grimper à la 5e place du classement.

La 5e place, synonyme d’équipe européenne semble être engagée au Stade rennais après l’affrontement contre les Girondins, à Bordeaux, ce dimanche 2 mai, pour le 35e tour de Ligue 1. Les Rennais, perdent par 1 à 0, et restent septièmes. place au classement. Pour les joueurs de Gênésio, le week-end aurait pu être idéal d’un point de vue comptable, compte tenu de la crise sportive qui brûle en Gironde, du match nul subi par Marseille face à Strasbourg (1-1) et de la défaite de Lens à Paris (2- 1). C’est un échec. & # XD;

Expulsion de Nzonzi à la 8e minute

Expulsion de Nzonzi à la 8e minute

90 + 4 ‘: Réduit à 10 dès les premières minutes de match, Rennes s’incline face à Bordeaux. #FCGBSRFC 1-0 pic.twitter.com/9kG17jfQgC

Des supporters girondins très présents

Des supporters girondins très présents

Malgré la dynamique d’un Européen au pouvoir depuis que l’entraîneur en a pris possession (cinq victoires, un nul et une défaite en L1), le but s’est compliqué après l’expulsion de Steven Nzonzi, qui a entravé la quasi-totalité de ses plans. Les Britanniques ont ainsi été réduits à dix contre 8 minutes après l’expulsion du milieu de terrain, coupable d’une semelle chez l’attaquant bordelais de 18 ans, Sékou Mara. Ce dernier, a sorti en deux temps cette part de tous les dangers pour Bordelais, lors de l’ouverture du tableau de bord trois minutes plus tard, inscrivant son premier but par les professionnels lors de son premier match en L1. & # XD;

A lire aussi :   OL : la piste Gallardo s’éloigne, Galtier est le numéro 1

Une possession pourtant largement rennaise    

Il faut croire que la mobilisation des Ultramarines, qui a escorté l’entraîneur masculin de Jean-Louis Gasset avant le match, à son arrivée au stade, avec la banderole «Nous vous avons emmenés à la victoire», a porté ses fruits. Audible tout au long du match en dehors de la salle et félicitations aux joueurs venus vous rencontrer à la fin, ils ont vibré dans les temps forts de Bordeaux, ils ont souffert comme leurs favoris en raison des initiatives des Britanniques utilisés par un Jérémy Elusive Doku, qui a frappé le poste (49) et mené des courses qui auraient mérité une meilleure destination. & # xD;

Pour l’entraîneur, Bruno Génésio : “ce qui est important c’est la faculté de rebondir après un échec”

Pour l'entraîneur, Bruno Génésio : "ce qui est important c'est la faculté de rebondir après un échec"

Malgré leur infériorité numérique, Rennes prend possession et domine. Ils ont créé les meilleures situations pour eux-mêmes – plus deux contre mal explorés côté girondin par Oudin et Sabaly en fin de rencontre. Dans cette fin de match insupportable, notamment pour le cœur de l’Aquitaine, Serhou Guirassy a eu l’occasion de dessiner quatre fois. Deux fois sur des coups francs bien placés, mais avec deux coups sûrs au mur, puis une tête et un à la fois bien lu par Benoît Costil, heureux de renouer avec une “table rase”.

Bordeaux obtient une victoire capitale dans la lutte pour le maintien avec cette victoire à domicile et une 15e place provisoire, ce qui leur permet de sortir de la zone rouge. & # XD;

Confidentialite - Conditions generales - Contact - Publicites - Plan du site - Sitemap