Regarder la Ligue 1 sur

Deux mois seulement après le début du nouvel accord télévisé de Ligue 1, le diffuseur demande à renégocier l'accord – Get French Football News

deux-mois-seulement-apres-le-debut-du-nouvel-accord-televise-de-ligue-1,-le-diffuseur-demande-a-renegocier-l'accord-–-get-french-football-news

 » Retour

Seulement 2 mois après le début d’un € 1. 15 Mds un an, contrat de 4 ans pour être le principal diffuseur de la promotion des droits nationaux du football français, Jaume Roures, PDG de Mediapro, a admis à L’Équipe qu’ils cherchent à renégocier l’accord en raison de COVID – 19.

Vous n’avez pas effectué le dernier versement échelonné le 6 octobre et vous avez demandé un délai à la LFP pour le faire.

C’est plus compliqué que ça. Nous avons demandé à parler de notre contrat cette saison à cause de COVID – 19. Il est évident que COVID affecte de nombreux aspects de notre capacité à exploiter nos droits. Nous voulons en parler.

Vous souhaitez renégocier le contrat que vous avez signé avec la LFP?

Nous voulons renégocier le contrat pour cette saison. Il a été très affecté par COVID – 19, tout le monde le sait car tout le monde en souffre. Nous ne remettons pas en question le projet tel qu’il est. Comme les bars et restaurants sont fermés, la publicité est en baisse… Ce sont des choses que tout le monde sait.

Voulez-vous baisser le tarif vous payez pour les droits 2020 / 21 (€ 780 m pour la Ligue 1, € 34 m pour la Ligue 2)?

Exactement.

Combien voulez-vous payer?

Nous n’avons pas de montant exact. Nous voulons renégocier le prix. Nous avons demandé d’établir un calendrier pour entreprendre cette négociation qui ne sera pas publique… La LFP a elle-même demandé au gouvernement de la compenser pour les pertes subies à cause du COVID… Nous sommes sur la même longueur d’onde.

La LFP ne semble pas prête à baisser le paiement de vos droits.

Nous négocierons. Nous devons comprendre quelles sont les conditions pour avoir cette conversation. La LFP est d’accord pour venir à la table et parler de ce sujet. Nous verrons comment cela se terminera.

Il y a un contrat qui existe. Que se passera-t-il si la LFP n’accepte pas de réduire le paiement de vos droits?

Le contrat a été établi dans des conditions qui sont complètement différent de la situation actuelle. C’est évident. Nous devons en parler. En dehors de cela, nous verrons comment cela se termine. Nous ne remettons pas en cause le contrat, mais nous remettons en question la situation actuelle.