Regarder la Ligue 1 sur

Droits TV Les clubs de Liga BBVA négocient individuellement leurs derniers contrats TV Les formations de

Droits TV Les clubs de Liga BBVA négocient individuellement leurs derniers contrats TV Les formations de

Les équipes de la Liga BBVA négocient actuellement avec les différents opérateurs nationaux leurs droits de télévision pour la saison 2015-16. Ce sera la dernière saison au cours de laquelle les droits de télévision de chaque club de la Liga BBVA seront vendus séparément. La LFP s’est engagée dans une réforme structurelle du marketing des droits TV pour le Championnat d’Espagne, qui devrait être effective à partir de la saison 2016-17. Remarques …

La direction du Celta Vigo a annoncé cette semaine avoir conclu un accord avec Telefonica pour diffuser leurs matchs à domicile sur les antennes du groupe pour la saison 2015-16. Par conséquent, selon toute vraisemblance, Celta Vigo devrait quitter les ondes de Canal + Espagne pour une émission télévisée sur Movistar TV, chaîne de télévision payante du groupe Telefonica.

Pour acquérir les droits de télévision du club galicien pour la saison suivante, Telefonica a accepté de surenchérir sur son concurrent. Alors que Canal + Espagne paie actuellement 22 millions d’euros par saison pour diffuser les matchs du Celta Vigo, Telefonica aurait accepté une offre de 25 millions d’euros pour récupérer les droits TV du club pour la saison 2015-16. Ce concours permettra au Celta Vigo de percevoir un revenu TV de 13,6% au cours de la saison 2015-16.

Les groupes de TV payante s’arrachent les clubs de Liga BBVA pour la saison 2015-16

Les groupes de TV payante s’arrachent les clubs de Liga BBVA pour la saison 2015-16

Selon des informations divulguées par Diariogol et également transmises par Mediasportif.fr, le groupe Telefonica aurait également arraché les droits TV du FC Barcelone pour la saison 2015-16. A voir aussi : Guide des stades FIFA 21: cinq nouveaux stades incluent l'Union Berlin et Majorque – Gamesradar. Auparavant diffusée sur Gol TV, une chaîne de sa rivale Mediapro, Telefonica a certainement surenchéri pour obtenir les droits de diffusion du club catalan.

Mediapro, pour sa part, n’est pas resté les bras croisés et a assisté à cette attaque frontale de Telefonica. Le groupe audiovisuel a réussi à obtenir les droits de diffusion du Real Madrid pour la saison 2015-16. Encore une fois, le montant de la transaction est gardé secret. Pourtant, il y a fort à parier que le club Merengue a profité de cette guerre des diffuseurs pour obtenir une belle réévaluation. Au cours de la saison 2013-2014, le Real Madrid a notamment collecté 140 millions d’euros de droits de télévision liés à la Liga BBVA.

La guerre entre les différents opérateurs ne concerne pas uniquement les clubs de la Liga BBVA. Le Betis Sevilla – club de Liga Adelante (D2 espagnol) mais bien connu en Espagne – serait en train de signer un contrat de diffusion télévisée de 29 millions d’euros avec Mediapro pour la saison 2015-16. Bien que la nouvelle ne soit pas encore officialisée, les dirigeants andalous ont indiqué dans la presse locale que le partenariat était en bonne voie.

Lire aussi

Quand les droits TV de Liga BBVA seront-ils mutualisés ?

Quand les droits TV de Liga BBVA seront-ils mutualisés ?

La saison 2015-16 devrait être la dernière édition de la Liga BBVA, où les clubs négocieront individuellement leurs droits de télévision. Le patron de la LFP, Javier Tebas, prévoit de faire une réforme majeure en 2016-17 concernant la commercialisation des droits TV pour le championnat espagnol. Ceci pourrait vous intéresser : Le Barça gagne encore sans briller / Liga (J20). Comme pour tous les grands championnats européens, les droits de télévision de la Liga BBVA sont fusionnés lors de leur sortie.

Cette réforme, soutenue et impulsée par l’Etat espagnol compte tenu des difficultés économiques auxquelles sont confrontés de nombreux clubs professionnels, devrait réduire les écarts de revenus générés par les négociations individuelles sur les droits télévisuels. Alors que le Real Madrid reçoit actuellement 7,8 fois plus que le Granada CF, la LFP espagnole veut réduire de moitié cet écart grâce à la mise en commun. Actuellement, les critères de redistribution des droits de télévision n’ont pas été dévoilés par Javier Tebas. Un sujet qui sera extrêmement sensible et pourrait provoquer des tensions entre les deux géants de la Liga BBVA et les autres formations du championnat.

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à notre newsletter foot-business. [mc4wp_form]