Regarder la Ligue 1 sur

La Liga se prépare pour le retour à l'entraînement et fixe des dates cibles pour la reprise de la saison – The Guardian

la-liga-se-prepare-pour-le-retour-a-l'entrainement-et-fixe-des-dates-cibles-pour-la-reprise-de-la-saison-–-the-guardian

Président de la Ligue Javier Tebas regarde les options de 25 Mai «  Nous pensons que nous pouvons finir en août  », dit Tebas Le Real Madrid affronte Barcelone le 1er mars. Dans le cadre des plans existants, le premier retour aux matchs sera 25 Mai . Photographie: DeFodi Images / Getty Images L’Espagne prépare un protocole de retour à l’entraînement des clubs avec trois dates proposées pour La Ligue recommencer: 28 6 mai et 28 Juin. Les matchs devraient se jouer à huis clos et les matchs européens se dérouleraient en parallèle ou à la fin de la saison nationale.

Les plans ont été révélés mardi par le président de la Liga, Javier Tebas, qui a déclaré la possibilité d’annuler la saison n’était pas envisagée par les ligues majeures européennes. Il a ajouté qu’il n’était pas prévu que les clubs de première division espagnols jouent loin de leurs stades, mais que certains pourraient être forcés de le faire en raison de travaux de construction prévus.

La Liga est consciente qu’elle reste entre les mains des autorités sanitaires et un verrouillage sera en vigueur jusqu’au 22 Avril à le plus tôt. Mais Tebas, qui est en contact quasi quotidien avec l’UEFA, l’Association des clubs européens et les responsables des ligues européennes, est convaincu que la saison peut être terminée d’ici août. «Les études sont en cours et je suis convaincu que les deux les compétitions seront terminées », a-t-il dit. Tebas a affirmé que la Liga avait perdu 20% de son revenu annuel en deux mois et que le coût de non renouvellement de la saison serait de 1 Md € (£ 880 m). En cas de retour mais à huis clos, la Liga calcule des pertes plus proches de € 300 m (£ 265 m). Tebas continue de faire pression pour des réductions de salaire mais a insisté sur le fait que le football espagnol ne demanderait pas d’aide d’État. Il a dit que la ligue ferait comprendre au gouvernement la nécessité de revenir à l’action, même sans fans.

A demandé si la possibilité d’annuler la saison était envisagée et ce qu’il adviendrait du titre, des positions européennes et de la zone de relégation, Tebas a répondu: «Ce n’est que quelque chose que je contemplerais si je dormais; si je suis éveillé, pas du tout. Nous n’envisageons pas cela; c’est quelque chose qui ne sera étudié qu’au point où il doit absolument l’être. Je ne souhaite pas lancer le débat maintenant car il est inutile et ne génère qu’un conflit d’intérêts. «Aucune des ligues grandes ou moyennes n’envisage de terminer la saison. Ne pas revenir n’est pas du tout une option à laquelle nous pensons. » Il a ajouté qu’il « ne devrait pas être alors difficile »de trouver une solution collective pour prolonger les contrats des joueurs au-delà 30 Juin.

«Un protocole est en cours d’élaboration par trois équipes médicales au cours des deux dernières semaines pour un retour à la formation qui implique la possibilité de faire tests de coronavirus et isolement dans les vestiaires. Quand? On ne peut pas dire pour le moment. Les autorités médicales espagnoles nous le diront. Il y a un état d’alarme jusqu’à ce que 22 Avril et nous ne commencera pas l’entraînement avant ce moment au plus tôt. Les options les plus probables pour le moment pour le retour des correspondances sont 25 – 29 Mai, 6-7 juin et 28 – 29 Juin.

The Fiver: inscrivez-vous et obtenez notre e-mail quotidien de football. « Nous examinera d’autres scénarios au fur et à mesure qu’ils se produisent, en particulier lorsque nous verrons ce qui se passe en avril. Nous pensons pouvoir terminer en août; nous pensons que c’est viable. L’UEFA a fait un gros effort pour nous permettre d’optimiser les dates. «Les dernières affaires qui reviendront à la normale sont les théâtres, les cinémas, les spectacles auxquels les gens assistent. Nous sommes une industrie comme celle-là aussi mais nous pouvons aussi redémarrer une partie de notre activité sans personnel car l’essentiel de nos revenus provient de la télévision. Donc, ce n’est pas un cas où nous recevons un traitement spécial; c’est qu’à notre retour, nous pourrons le faire d’une manière qui nous permette d’exploiter partie de notre entreprise.

«Je pense que c’est notre obligation et l’obligation du gouvernement aussi, car nous parlons d’une industrie qui en représente 1. 29% du PIB et qui crée directement et indirectement 85, 000 travaux. Nous ne devrions pas simplement considérer cela comme des joueurs et des équipes; c’est une industrie. »