Regarder la Ligue 1 sur

Le PSG s’impose à l’arraché face à Saint-Etienne

Le PSG s'impose à l'arraché face à Saint-Etienne

C’était une obligation non négociable d’espérer conserver le titre français: après trois défaites consécutives à domicile, le PSG devait absolument battre les Verts. Malgré cet impératif, les Parisiens ont longtemps souffert face à un Stéphanois organisé, discipliné et arrogant, qui a également pris de la place. Ils n’ont fait la différence que dans les dernières secondes, lorsque le but d’Icardi a finalement crucifié Saint-Étienne.

Face à cet adversaire déterminé, Paris n’a pas entamé cette rencontre à la manière de la Ligue des champions, malgré l’impératif de victoire. Gêné par le bloc bas et vert bien organisé, le PSG n’a pas donné assez d’intensité pour confirmer son autorité dès le début. En l’absence de créativité comme le plus souvent lors d’une rencontre comme celle-ci, les vainqueurs du Bayern ont certainement réalisé sur la gauche de jolies combinaisons conclues à partir des faux centres de Florence. Mais sans pour autant mettre en place le barbecue stéphanois, qui a été encouragé dans la minute au point de prendre de plus en plus de place laissée par la retraite parisienne, pas toujours féroce.

La première réelle opportunité pour les Parisiens s’est finalement présentée à la 29e minute, lorsque le coup franc de Sarabija a lavé le poteau. Le ballon est retourné à Danilo, qui a grandement manqué sa récupération. Six minutes plus tard, Green n’avait pas besoin de ses sommes pour sauver son camp devant Rafinha, servi par Mbappé (35e). Qui a lui-même créé la dernière opportunité de cette mi-temps en profitant d’un coup franc qui manquait à Trauco pour accélérer, éliminer Cissé et le jeter hors de la surface (42e). Par la suite, le PSG n’a pas réussi à emballer un match contre les Verts en partie remodelé dans la pause, avec l’entrée de Bouanga et Nordin. Le double changement est beaucoup plus audacieux que les Parisiens, qui n’ont pas pu déstabiliser les Verts.

Mauricio Pochettino a ensuite dessiné son arme atomique: Di Maria, Verratti et Icardi sont entrés avec le même élan (67e). Cependant, l’effet le plus immédiat a été l’ouverture des résultats de Stéphanoise, par Bouanga, qui a pris un superbe centre de Trauc, permis par les Parisiens, (0-1, 77). Paris a répondu presque immédiatement à Mbappé, l’auteur d’une série de frappes de contrôle valant un gros (1-1, 79). Le champion du monde a ensuite pris le jeu en main pour provoquer et transformer le penalty (2-1, 87) en erreur évidente de Green. Paris pensait avoir fait la partie la plus difficile, mais le tir mal dévié de Rick a frappé Hamoumi (2-2, 90. +2). Quelques instants plus tard, Di Maria a lancé un tir croisé à la tête d’Icardi, le buteur décisif (3-2, 90. +5). Revenant à un point de Lille, Paris peut encore croire aux chances du titre.