Regarder la Ligue 1 sur

Les droits de la Ligue 1 sont en plein désarroi alors que la LFP et Mediapro conviennent d'annuler l'accord – SportsPro Media

les-droits-de-la-ligue-1-sont-en-plein-desarroi-alors-que-la-lfp-et-mediapro-conviennent-d'annuler-l'accord-–-sportspro-media

Le réseau Teléfoot sera fermé car l’agence basée en Espagne accepte de payer € 100 m compensation.

Publié: Décembre 11 2020 Par: Tom Bassam

Getty Images

160 emplois supprimés car l’accord sur les droits nationaux de l’année de Mediapro 814 est déchiré Teléfoot continuera à diffuser des jeux jusqu’à ce qu’un nouvel accord soit conclu Canal + attend dans les coulisses pour obtenir un contrat à prix réduit La Ligue de football professionnel (LFP) est sur le point d’annuler son partenariat de diffusion nationale avec Mediapro pour les deux premiers du football français tiers, Ligue 1 et Ligue 2.

L’agence média basée à Barcelone n’a pas payé ses tranches de droits – d’une valeur de 172. 3 millions (US $ 208 millions) et € 152. 5 millions de dollars 184 millions) respectivement – qui étaient dus le 5 octobre ober et le 5 décembre.

Maintenant, selon L’Equipe, le directeur général de Mediapro France, Julien Bergeaud, a déclaré au personnel de Teléfoot, le réseau lancé en septembre pour diffuser son contenu footballistique, est en train d’être blessé au prix de 160 emplois.

Selon RMC, Mediapro paie € 40 millions (121 millions USD) en l’indemnisation pour non-respect des termes du contrat avec un accord selon lequel aucune autre action en justice ne sera intentée par la LFP. Les rapports suggèrent que Teléfoot continuera à diffuser les matchs jusqu’à ce qu’un nouvel accord de droits ait été conclu.

Accord de Mediapro avec l’organisme de la ligue française de football, signé 2018, vaut 780 millions d’euros (939 millions) par saison à partir de 2021 / 22 à 2023 / 24 pour la Ligue 1 droits, avec le contrat de deuxième niveau Ligue 2 d’une valeur de € 22 millions (US $ 40 millions) par saison.

L’agence a payé sa première tranche de 172. 3 millions (US $ 208 millions) en août, mais a depuis retenu d’autres paiements, prétendant demander une renégociation des frais pour le 2020 / 21 saison à la lumière du Covid – 19 pandémie.

La LFP a déjà dû souscrire un € 120 millions (US $ 145 million) de prêt bancaire pour couvrir les paiements à ses clubs, en plus des 224 millions (208 millions USD) il a emprunté au gouvernement français en mai pour aider les clubs à faire face à l’impact économique de la pandémie. L’Etat a déclaré qu’il ne fournirait plus de fonds pour renflouer la LFP au regard de la situation des droits.

Le bénéficiaire pourrait être Canal +. Le réseau de télévision payante appartenant à Vivendi, qui était auparavant le principal diffuseur de la Ligue 1 et détient désormais un plus petit paquet de droits d’une valeur de € 330 million (US $ 400 million) par saison, serait prêt à payer 690 millions d’euros (836 millions) par saison pour l’ensemble des droits de télévision de la Ligue 1, constitués d’une somme fixe de 354 millions de dollars américains 715 et les bonus liés à l’abonnement.

Maxime Saada, président de Canal +, a précédemment qualifié l’accord sur les droits de Mediapro d ‘«intenable» et a averti la LFP que le diffuseur ne viendrait pas à la rescousse, affirmant que les droits de la Ligue 1 avaient été dévalués cette saison.

Au milieu du drame entourant ses contrats de droits sur lesquels la LFP a voté décembre pour poursuivre la création d’une filiale commerciale pour gérer ses contrats de diffusion et de sponsoring. Cette décision doit être ratifiée par la Fédération française de football (FFF) et le gouvernement.