Regarder la Ligue 1 sur

Les propositions de Pablo Longoria pour rendre la Ligue 1 plus attractive

Les propositions de Pablo Longoria pour rendre la Ligue 1 plus attractive

Une audition s’est tenue mercredi à l’Assemblée nationale dans le cadre de la mission d’information sur les droits TV dans le sport. Et Pablo Longoria a eu droit à son petit carton d’invitation. Le président de l’OM a donc présenté sa vision des choses pour rendre la Ligue 1 meilleure et plus stable financièrement.

Il s’en prend aux droits de télévision, un vrai problème en France, car il les trouve mal exploités et répartis sur de nombreux opérateurs. « Les droits TV dans le football sont les revenus les plus stables dans un club, il est très important de développer notre business model et d’avoir une ligue forte. Nous avons vu en Suède et en Norvège que le niveau des équipes a baissé dès qu’il n’y a pas eu de revenus stables plus longs Si je compare avec l’Espagne ou l’Italie, c’est plus difficile d’accéder au football en France. Après le multiplexe du week-end dernier en L1, j’ai essayé de voir les moments forts des différents matches comme tout le monde. Mais j’ai eu du mal. Il faut le rendre plus visible », a analysé l’ancien recruteur de Valence.

Longoria souhaite également que les titulaires de licences TV adaptent mieux leurs offres. Il prend l’exemple de son pays d’origine, l’Espagne, où un package spécial pour les matches de clubs sera proposé lors de la prochaine négociation. « L’idée serait de s’abonner pour n’avoir que des affiches de tel ou tel club et non plus une offre qui propose huit ou dix matchs chaque semaine », suggère-t-il.

Contrairement à certains de ses confrères, les natifs d’Oviedo sont contre la création d’un plafond salarial : « Je suis pour le contrôle financier et pour avoir des règles, mais pas dans la conception traditionnelle du cadre salarial. Limiter le salaire individuel des joueurs, c’est pour limiter la stratégie individuelle du club. Je préfère qu’on regarde les finances des clubs dans leur ensemble. »

Au final, l’entraîneur de l’OM a opté pour une Ligue 1 à 18 clubs pour réduire le nombre de matches joués chaque saison. Une initiative qui selon lui permettrait de faire exploser les organisations de joueurs et ainsi d’espérer une meilleure qualité de jeu sur le terrain.