Liga – Le Barça s’en sort à Séville grâce à Dembélé et Messi (0-2)

| Mis à jour le 27/02/2021 à 17:44 GMT

Pragmatiquement, Ronald Koeman Barça tire très bien. Les Catalans ont gagné sur la pelouse du FC Séville samedi dans le cadre de la 25e journée de la Liga lors d’un match sur le podium (0-2). Ousmane Dembélé a ouvert le score (29e) mais les visiteurs dominants ont dû attendre la fin de la rencontre et inscrire un but de Lionel Messi pour briser le score (85e). Ils laissent leurs victimes du jour à la 4e place, prennent temporairement la 2e place devant le Real Madrid qui joue lundi, et reviennent sur les deux courtes étapes de l’Atlético qui sont à deux matches de retard.

L’entraîneur barcelonais a appris de la récente défaite de son équipe en demi-finale de la Copa del Rey (2-0) et a décidé d’innover en faisant correspondre 3-5-2 à Messi et Dembélé dans l’attaque, laissant Antoine Griezmann en tête. banc. Le début du match lui a donné raison. Surpassé en nombre au milieu du terrain par rapport aux Andalous très prudents, son Blaugrana a pu parler de ses qualités techniques et frapper le ballon.

Et si le Barça faisait? Koeman a des raisons de croire, mais son avenir restera incertain

Dembélé domine Koundé

Dembélé domine Koundé

Dembélé a été le premier à faire appel au gardien adverse avec une bonne frappe lancée près du sol (22e place), puis Messi a tenté de faire pression sur Yassine Bono sur un coup franc excentrique de la droite, mais le gardien marocain a bien répondu (24e) . Le duo barcelonais a trouvé l’écart après une défaite sévillane au milieu de terrain lorsque Messi a parfaitement fait passer son coéquipier français pour un centre bas (0-1, 29e). Couvert par Jules Koundé, Dembélé a signé son troisième but en Liga, son premier en 2021. Ceci pourrez vous intéresser : Les évaluations des propriétaires de Liga MX nuisent aux chances des Mexicains de jouer en Europe - Brizuela de Chivas - ESPN.

Si les Andalous ont très vite haussé le ton en intention et en rythme, ils n’ont pas réussi à tirer un seul coup en première période. En particulier, la faute de l’invisible Pap Gomez dans ce match disputé. Julen Lopetegui a pris les choses ensemble et a libéré l’Argentin, tout comme Diego Carlos et Munir, pour renvoyer Youssef en-Nesyri, Suso et Karim Rekik (46e).

Sévère coup d’arrêt pour Séville

Après avoir traversé un système similaire à celui de Blaugrana, les sévillans étaient plus entreprenants. Ils ont également libéré une place dans leur camp. Les visiteurs l’ont apprécié très confortablement, mais Serginho Dest a marqué le poteau (59e) et Messi a rallié une offre de Dembélé, supprimant trop sa régénération (61e). L’Argentin pensait avoir inscrit un coup franc décentré qui avait été mal stoppé par Bono, mais l’arbitre a logiquement refusé un but pour hors-jeu Frenki De Jong, lui aussi très actif (68e).

Le mordant En-Nesyri a connu la même déception après une petite main d’avance sur sa frappe tournante qui a trompé Marc-André Ter Stegen (80e). Suite à la blessure de Ronald Araujo qui venait d’entrer sur le terrain (82e) après Pedri (71e), le Barça se dirigeait vers une fin de match tendue. Cependant, il pouvait à nouveau compter sur le talent de Messi en s’appuyant sur le jeune Ilaix Morib avant de marquer de près (0-2, 85).

L’Argentin, auteur de son 19e but de la saison en Liga, propulse le Barça vers une 7e victoire instantanée. Pour Séville, c’est un arrêt très net après 6 victoires en championnat, dont 5 sans encaisser de but. Cependant, les fans de la Ligue Europa auront l’occasion de se venger mercredi prochain lors du match revanche de la Copa del Rey.

Zidane, “en colère”: “Ce que le juge m’a dit ne m’a pas convaincu”

Sur le bord, le Real sauve les meubles

Un site du réseau
Sport360
Sport360
Confidentialite - Conditions generales - Contact - Publicites - Plan du site - Sitemap