Liga : Le Real Madrid s’impose à Alaves (1-2) et prend provisoirement la tête du championnat

Le Real Madrid a mis la pression sur Barcelone ce samedi, qui se rendra à l’Atlético dimanche (21h00). Merengue, finaliste des Catalans, même s’il a égalisé des points, a temporairement pris la tête en s’imposant au Deportivo Alavés (2-1). Ramos a ouvert le score de la tête pour matérialiser la domination madrilène (52e place). Alavés a longtemps blessé Madrid en seconde période, mais n’a pas fait match nul depuis longtemps. Carvajal (69 ans) a répondu à l’égalisation de Pérez depuis la surface de réparation (65) pour apaiser la Maison Blanche rendue orpheline par Hazard.

Le Belge, blessé à la cheville, a donné Isco. Le leader espagnol a touché un grand nombre de balles en première période, incapable de faire la différence en passant ou en dribblant. Il n’était pas moins dangereux, mais il manquait la précision du but (18e) avant d’affronter Pachecho (30e). La meilleure chance du Real est venue lorsque Bale a abandonné le but et a atterri sur le poteau alors que Navarro rebondissait (10e). Les dominateurs, les Merengues, ont été récompensés juste après la pause.

Zidane, “en colère”: “Ce que le juge m’a dit ne m’a pas convaincu”

Ramos buteur puis coupable

Ramos buteur puis coupable

C’est après le coup franc de Kroos que Ramos a laissé son équipe mener dans le but (52e place). Dès lors, Alavés a repris le jeu. Le point culminant qui a porté ses fruits lorsque Ramos a jeté son coude sur Josel dans la surface. Voir l'article : Où regarder la Liga MX à la télévision américaine - World Soccer Talk. Lucas Pérez n’a pas hésité, inscrivant son huitième but de la saison en Liga, prenant Areola après une mauvaise jambe (65e). Le gardien français, qui préfère Courtois pour la première fois depuis le 5 octobre, s’est rétabli en fin de match. Aux virages suivants, il réussit à sortir des airs (88e place) puis partit sur deux défilés (89e) pour confirmer le succès du merengue.

Un succès qui n’existerait pas sans le centre frisé de Modric pour Isco, dont la tête a été renversée à la cuisse par Pacheco après son but. Carvajal n’a eu qu’à pousser le ballon dans le but pour donner l’avantage au Real (2-1, 69e). Ce dernier aurait pu être plus lourd si Benzema (90 + 5), très discret, avait été plus décisif, ou si Valverde (90 + 7), était entré en jeu, ne s’était pas attardé sur le terrain. Une douloureuse victoire qui remet le Real au sommet de la Liga, au moins dans les 24 heures.

Sur le bord, le Real sauve les meubles

Zidane reste incertain sur son avenir: “Je vais faciliter la vie du club”

Un site du réseau
Sport360
Sport360
Confidentialite - Conditions generales - Contact - Publicites - Plan du site - Sitemap