Regarder la Ligue 1 sur

Liga : répartition des droits TV 2015-16

Liga : répartition des droits TV 2015-16

Le quotidien espagnol AS a récemment publié le tableau de répartition des droits de Liga BBVA TV pour la saison 2015-16. Distribution très attendue car il s’agit de la première émission réalisée après la réforme des droits télévisuels entreprise par la ligue espagnole. Explications …

Après avoir enregistré les premiers effets (positifs) de la fusion des droits télévisuels du championnat avec une réévaluation apparemment réussie des droits commercialisés au niveau international, les clubs de la Ligue ont pu mesurer pour la première fois les avantages de cette réforme en accueillant le premier tableau de distribution créé par l’administration LaLiga.

Alors que le club recevant le plus petit fonds télévisuel a reçu une somme 11,5 fois inférieure à celle reçue par le chef du classement en 2014-15, le ratio est désormais de 5 en cette saison 2015-16 par la nouvelle formule adoptée par les clubs de la Liga. Ainsi, le FC Barcelone et le Real Madrid ont reçu une enveloppe de 140 M € tandis que Las Palmas, un club promu en Liga et dernier de la distribution a enregistré un fonds de 27 650 M €.

Au total, la commercialisation réciproque des droits de télévision nationaux et internationaux par la Ligue a rapporté 1,237 milliard d’euros au cours de la saison 2015-16. Cependant, une partie du montant a été redistribuée à l’agence Mediapro (chargée principalement de la commercialisation des droits télévisuels du championnat à l’étranger), à la fédération espagnole, à l’AFE et au CSD. Une somme de 7 millions d’euros a également été prélevée pour les frais de fonctionnement de la Liga et une enveloppe de 107 millions d’euros a été allouée aux clubs de la Liga Adelante selon les accords signés. Au final, les clubs de la Liga se sont donc partagés une somme nette de 967 730 millions d’euros.

Le montant total a été réparti selon trois critères principaux. 50% du fonds est distribué à parts égales. Chaque club a ainsi reçu 24,202 millions d’euros à ce titre. Ensuite, 25% du montant est remis en fonction des activités sportives obtenues au cours des cinq dernières saisons en Liga BBVA et en Coupe Royale. Enfin, 25% du fonds est distribué selon des critères de popularité. Au sein même de ce critère, un tiers de l’enveloppe est alloué en fonction des statistiques de billetterie et d’abonnement et les deux tiers restants en fonction de l’appétit des diffuseurs pour les différents clubs. Enfin, une compensation spéciale a été accordée au FC Barcelone et au Real Madrid, respectivement à 26 999 millions d’euros et 31 830 millions d’euros, permettant aux deux clubs de maintenir leur niveau d’allocation télévisuelle malgré la mise en place d’une réforme les empêchant de négocier individuellement leurs droits.

Atletico de Madrid : hausse de 65% de ses droits TV

Atletico de Madrid : hausse de 65% de ses droits TV

Ainsi, à l’exception du FC Barcelone et du Real Madrid, tous les clubs ont vu une augmentation très significative de leurs revenus télévisuels grâce à l’application d’une telle distribution. Un club comme l’Atletico Madrid a progressé de plus de 65% et perçoit désormais près de 70 millions d’euros de revenus télévisuels. Voir l'article : Liga MX Guardianes Round 16 Odds & Picks: Les Tigres cherchent à se hisser dans le top quatre dans un affrontement énorme contre le Club America – Sports Betting Dime. Les clubs les plus bas connaissent également une réelle augmentation de leurs prix: alors qu’Eibar SD n’a perçu que 13,8 millions d’euros de droits de télévision en 2014-15, le petit club basque a perçu 28,178 millions de revenus en 2015-16!

Cependant, les effets positifs d’une union ne sont pas encore tous perceptibles lors de cette première saison 2015-16. Pour 2016-17, la Ligue verra une forte réévaluation de ses droits nationaux, lui permettant d’augmenter ses revenus télévisuels de plus de 1,5 milliard d’euros. Une nouvelle croissance qui permettra également de réduire (voire d’éliminer) le mécanisme compensatoire actuellement en place pour assurer un revenu minimum de 140 millions d’euros aux deux géants du championnat.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à vous abonner à notre newsletter hebdomadaire [mc4wp_form]

Source de la photo en vedette: © Ecofoot.fr

Ceci pourrait vous intéresser