LIGUE 1 – Football total, images désolantes, éternel Khazri : les tops et flops de la 11e journée

Les tops

Nice-OL, fou, bon et .. ça a servi à la réflexion pour Galtier Sur le même sujet : 2020-21 Ligue 1 - Strasbourg vs Bordeaux Preview & Prediction - The Stats Zone.

Le meilleur match du 11e tour a eu lieu dimanche, mais pas à 21h. C’est arrivé à 13h au soleil et sur l’Allianz Riviera, le dépôt de l’OGC Nice. Les hommes de Christophe Galtier et l’OL ont offert un grand match de football au public et aux spectateurs. Il y avait du jeu, beaucoup d’action, cinq buts et une histoire folle. Il menait 0-2 et à côté de sa pompe, l’OGC Nice renversait l’OL et signait un succès historique. C’est la première fois dans l’histoire du Championnat de France qu’une équipe menée par un 0-2 à la 80e minute parvient à remporter la rencontre précitée. Un match historique et agréable donc.

Saint-Etienne ferme la porte face à Clermont… du moins

Ivre de joie sur le but décisif d’Evann Guessand et après le dernier coup de sifflet, Chistophe Galtier est entré en reflet encore après l’euphorie. Le vrai contraste par rapport à la fin du match, mais c’est clairement Galtier dans le texte. « Pendant 80 minutes, nous n’avons pas pu sortir le ballon et presser Lyon comme nous le voulions. L’OL a joué un grand match pendant 80 minutes. Dans des scénarios comme celui-ci, nous ne pensons pas à la victoire, nous réduisons simplement l’écart et trouvons. Des espaces. Cette victoire devrait renforcer l’équipe, Lyon devrait « Mais le tour final devrait me faire réfléchir à ce que nous devons faire en ce début de rencontre ».

Tout allait mal à Saint-Etienne. Les supporters ont exigé la démission de Claude Puel dès le début de la semaine, le coup d’envoi ayant été retardé car l’attraction de ces supporters a provoqué des brûlures dans les filets à cause de la fumée et mis Angers 2-0 devant Geoffroy-Guichard. Il a fallu un peu de détermination et de confiance en soi pour envoyer cette faute à la porte de Paul Bernardoni. Whabi Khazri n’a pas manqué non plus et si c’est Mickaël Nade qui a finalement mis les verts à égalité, l’homme de l’exploit de la soirée était l’international tunisien. Puel lui a également rendu hommage après cet après-midi de folie : « Wahbi c’est important. […] C’est le leader des vestiaires. Bien sûr, on lui fait confiance. »

Bien que nous n’ayons pas eu de ses nouvelles, nous l’avons finalement perdu de vue. Mais Wesley Said a fait ce qu’il fallait pour revenir à la lumière. Plongé dans la saison cataclysmique 2019-20 avec Toulouse, il s’est grièvement blessé au genou droit l’été suivant, prenant le temps de reconstruire l’aile qu’il avait formée à Rennes. Arrivé à Lens sur la pointe des pieds lors des derniers transferts, l’ancien Dijonnais s’est déjà fait remarquer avec un but de la victoire à Marseille (2-3). Ce dimanche, Bollaert a de nouveau brillé dans un stade pour accueillir les supporters, grâce à un doublé qui a lancé le succès crédible des Artésiens face à Metz (4-1). Franck Haise ne manquait plus d’atout offensif. Alors maintenant, il sait qu’il en a un autre.

Rennes a trouvé son dernier mur

En début de saison, ce n’était pas vraiment l’unanimité. Pourtant, Alfred Gomis a gardé sa place à la porte de Rennes. Et, petit à petit, il a fait taire les critiques. Encore une fois décisif, le gardien sénégalais n’a encaissé qu’un seul but en cinq matchs, le SRFC empochant treize des treize points possibles. Dimanche, l’ancien gardien dijonnais n’en demandait certainement pas trop aux tentatives strasbourgeoises. Mais il a sorti la parade dont il avait besoin, après prolongation, pour garder son équipe à trois points d’avance (1-0). « Gomis a eu des moments difficiles, c’est sûr. Il a toujours continué à travailler, il a reçu beaucoup de soutien du staff et je suis très heureux que tout cela ait été récompensé avec lui », a reconnu Bruno Genesio à la fin. Départ. Cela étant dit.

Mercato - OM : Thauvin, le coup de la panne ?
Voir l'article :
Florian Thauvin a une 2021 compliquée avec l'OM. Moins décisif, le champion…

Les flops

L’OM est plongé dans la sécurité Lire aussi : Mercato : l'OM veut vendre Duje Caleta-Car.

Pablo Longoria a envoyé un message à ses followers dans une lettre plutôt ouverte. Dimitri Payet a poursuivi sa route en lui rappelant samedi : « N’oubliez pas que nous sommes en garde à vue. » Après l’OM-PSG Classic, c’est dire que le club marseillais a perdu une mission avec zéro incident au Vélodrome. Malgré la peur et les filets de sécurité, les supporters ont tiré dans les arrêts de jeu des Parisiens, notamment Neymarri à la 28e minute. Après ce premier incident majeur, ils ont eu besoin d’un arrêt de deux minutes pour relancer le match. L’OM a également dû envoyer un message d’avertissement sur grand écran.

En seconde période, Neymar a de nouveau reçu des tirs à la 54e minute dans un corner. A la fin du match, un supporter est entré sur le terrain et a stoppé une action dirigée par Lionel Messi, avant que la sûreté ne soit expulsée. Que pensera la Commission de Discipline de ces événements ? L’OM a suspendu son point de retrait en raison des émeutes d’Angers. Dimitri Payet, lui-même contraint de collectionner des objets, a condamné l’attitude de certains de ses partisans.

Neymar a tiré un corner dans les Classiques OM-PSG Ligue 1

Cher, (encore) un rouge cher

Contre Brest (1-1, 6e journée) ils étaient déjà éliminés tôt (50e) et quelques semaines plus tard, Johan Gastien voyait rouge encore plus tôt, samedi à Nantes (2-1). Le fils de Pascal, l’entraîneur de Clermont, est rentré aux vestiaires à la 30e minute, suite à un petit geste d’humour (coup de feu et geste de la main) mais plus qu’évitable face à Andrei Girotto. Et le limogeage a eu des conséquences quasi immédiates : après quelques minutes de tension, Girotto a lui-même ouvert le score pour Nantes (38e) et a fini par s’imposer malgré un nouveau rouge, remis à Sébastien Corchia. C’est ce qu’on appelle la double peine.

Reims, sauf le maître de son royaume

La réception de Troyes, au lendemain d’un derby champenois non disputé en Ligue 1 depuis 2016, a offert au Stade de Reims l’occasion de satisfaire ses fans. Cependant, Rémois tire sa révérence (1-2) après avoir pris la tête. Ce revers reflète une tendance assez inquiétante chez les hommes d’Oscar Garcia : Predrag Rajkovic et son équipe n’ont remporté qu’un de leurs 14 derniers matches de championnat à domicile. Dans ce contexte, il n’est pas étonnant de voir le club marnais naviguer dans des eaux tumultueuses (16.).

Ghislain Konan (Reims) et Mama Baldé (Troyes) / Ligue 1

Bayo, qui s’est excusé, sera jugé en juin pour son accident de voiture

Victime d’un braquage à l’époque OM-PSG

Sans Messi, ni Neymar... Pourquoi les sud-américains ne joueront pas en Ligue 1 ce weekend ?
Voir l'article :
Messi, Neymar, Paqueta... Ce week-end, les clubs de Ligue 1 vont perdre…

Confidentialite - Conditions generales - Contact - Publicites - Plan du site - Sitemap
Powered by Live Score & Live Score App