Regarder la Ligue 1 sur

Ligue 1 : «Ils n’ont pas la mentalité», Frédéric Antonetti se paie le Paris SG

L’entraîneur Messin a eu des propos durs sur les champions de France après son absence à domicile (1-3), critiquant notamment l’attitude des stars parisiennes.

Frédéric Antonetti et le FC Metz ont perdu 1 à 3 samedi lors d’un match contre le Paris SG le 34. Mais malgré la défaite, l’entraîneur de Metz a admis que son coéquipier ne l’avait pas impressionné. « Ils n’ont aucune idée », ils ont même coupé directement le Corse quelques minutes après le dernier coup de sifflet, avant de conforter sa déclaration en comparant les nombreuses stars et événements actuels en Perse de la fin des années 90, sous l’ère Canal +.

«J’ai trouvé que Raï et Valdo sont en meilleure santé. Il y a des attitudes qui me dérangent. Il y a des talents mais… En termes d’attitude et de comportement, il y a des choses qui me dérangent par rapport aux équipes 1994-1995. Puis avec Ibrahimovic» (2012-2016 ), il est aussi très fort. Le PSG est bon (actuellement), mais j’ai eu des clubs parisiens réguliers pendant plus d’une saison « , a déclaré l’entraîneur des Grenats.

« La perte de huit routes est trop pour l’équipe de cette valeur et beaucoup d’argent. »

Antonetti a également rappelé que les hommes de Mauricio Pochettino, leaders de la Ligue des champions avant le choc de dimanche entre Lyon et Lille, avaient perdu huit matches. L’ancien entraîneur du LOSC a ajouté: « C’est trop pour l’équipe de cette valeur et beaucoup d’argent », a déclaré l’ancien entraîneur du LOSC qui considérait que ses joueurs ne pouvaient pas offrir le meilleur de ce qu’ils pouvaient eux-mêmes., Peut-être à cause de leur faiblesse. en pensant à la taille de la France et de l’Europe: «Nous sommes sortis du deuxième groupe et nous avons joué en Ligue des champions. Je ne peux pas blâmer les joueurs pour leur intérêt, mais nous voyons à mesure que le jeu progresse, nous pouvons les contrarier. Mais ensuite, nous commettons des erreurs qui coûtent cher … « 

Icardi marque un but de dernière minute contre Saint-Etienne le 18 avril (3-2)