LIGUE 1 – Le RC Lens s’offre le derby face au LOSC

Ce n’était pas un match comme les autres qui s’est déroulé à Bollaert-Delelis entre Lens et Lille. C’était clairement un Derby du Nord et pas n’importe quel Derby puisque Lens s’est imposé à domicile après une frayeur de 15 ans en championnat contre le LOSC (1-0). Mais au-delà de l’athlète, c’était surtout une question de sécurité des joueurs puisque la rencontre a été interrompue pendant 45 minutes à la mi-temps après une invasion du terrain par des supporters lensois venus visiter le parking des visiteurs de Lille. Un match historique, mais pas que pour de bonnes raisons.

Nouveaux incidents dans les tribunes : Lens-Lille interrompu pendant une demi-heure

Au départ, il fallait s’attendre à ce que l’atmosphère soit électrique. Lens a eu son voisin, champion de France et d’Europe en titre, mais est actuellement en difficulté dans la compétition. Avec une victoire aujourd’hui, les Sang et Ors ont eu l’occasion de faire un double coup dur : s’offrir le scalp des Mastiffs et prendre pour l’instant la deuxième place du podium. Et forcément cette tension sportive était palpable dans les faits. La première période n’a pas été géniale, mais elle a eu le mérite de s’enflammer dans les dernières secondes lorsque Florian Sotoca a contraint Ivo Grbic à défiler sur sa ligne (45e).

Le LOSC a gâché des opportunités

Ce qui suit ? Un épisode malheureux où les supporters du RC Lens ont senti leurs ailes grandir pour se rendre sur le parking visiteurs face au stade. Résultat des courses : le coup d’envoi de la deuxième période, qui était initialement prévu vers 18 heures, a été reporté d’une demi-heure. Ceci pourrez vous intéresser : Ligue 1 / Coupe de France : PSG, la peur du vide. Dans ce triste climat, les vingt-deux joueurs (et le corps de l’arbitre) se sont échauffés pour reprendre le jeu en bonne condition physique. Dès lors, le LOSC a raté des occasions d’ouvrir le score : Burak Yilmaz d’une tête mal ajustée (63e) puis Jean-Louis Leca grâce à un formidable triple arrêt d’Ikoné et Yilmaz (67e) ont empêché le premier buteur de la rencontre.

Et c’est finalement un novice en la matière qui s’est illustré : Przemysław Frankowski, lancé dans les profondeurs, remporte son duel avec José Fonte et fixe Grbic pour trouver le petit filet d’une frappe enroulée du pied droit (74e, 1-0) . Bollaert a explosé, puis les joueurs lenois se sont donnés beaucoup pour garder le score comme Sotoca, combatif et généreux dans l’effort. Lorsque Wesley Saïd a pensé offrir le break à son équipe (80e), un hors-jeu de Gaël Kakuta a finalement maintenu la tension dans cette rencontre. Mais au final, Lens a pu se réjouir et verser quelques larmes : il est provisoirement dauphin du Paris Saint-Germain.

Une « offre de 70 millions », les Bleus… et le doute : Pourquoi Ikoné n’en peut plus

Des pouces en colère mais un contenu passionnant : « Nous avons trouvé un LOSC victorieux »

ASSE – INFO BUT Mercato ! : Moueffek, Nordin, Bajic... pourquoi ils refusent de prolonger
Sur le même sujet :
Certains ajouts posent un problème pour l'ASSE parmi ses meilleurs éléments ...…

Confidentialite - Conditions generales - Contact - Publicites - Plan du site - Sitemap