Regarder la Ligue 1 sur

Ligue 1 : Rennes bat Angers et reste dans la course à l’Europe

Ligue 1 : Rennes bat Angers et reste dans la course à l'Europe

Le match : 0-3

Le match : 0-3

A la recherche de Lens et de Marseille, avec la cinquième place en tête comme trophée potentiel, Rennes a remporté une précieuse victoire sur le terrain des faibles Angevins, notamment en attaque. Désireux de faire pression sur le SCO comme sur leurs deux adversaires lointains, les Bretons ont montré leurs intentions dès le départ. Lire aussi : Ligue 1 – 8e journée : Lille bat l’OM (2-0) et enchaîne un troisième succès. Au bout d’un quart d’heure, ils avaient déjà touché onze balles dans la zone adverse, grâce à leur possession du ballon et à un jeu combiné attrayant.

Mais, faute de précision dans le geste final, leur domination sur Angers aux cheveux bouclés faisait défaut, en attendant une éventuelle opposition. Il est venu dans le 33e, lorsque Diony a coulé à sa gauche avant de servir comme stagiaire bahoken, qui a ruiné cette offrande en frappant avec trop peu de force.

Onze minutes plus tard, le milieu de terrain d’Angevin a pensé qu’il compensait cela en poussant dans le filet un ballon en forme de cloche mal contrôlé de Gomis, mais son but a été rejeté, pas forcément juste (voir le fait). Une équipe bretonne, en revanche, a ouvert le score à la prolongation (45e +1) grâce à Doku, qui s’est appuyé sur Terrier dans la surface pour marquer d’un tir enveloppé de son pied droit. De retour des vestiaires, Angers a répondu, plus agressivement, à un Rennes moins fluide du coup.

Néanmoins, les hommes de Bruno Genesio ont retrouvé leurs vertus dans un acte clair, dans le cadre d’une brillante ouverture de Bourigeaud à Tait, qui s’est concentré après Tirgi (0-2, 63e), de manière décisive une fois de plus. Ce deuxième but a permis à Rennes de contrôler sereinement sa fin de match malgré deux avertissements (71e, 88e) et même frappé une troisième fois par Guirassy, ​​l’auteur d’une brillante séquence de contrôle dirigé, crochet et frappe gauche (0-3 , 90e +1). Rennes, qui n’a cadré que … trois tirs, a donc temporairement dépassé l’OM au classement – à nouveau 5e après sa victoire contre Lorient – alors que le SCO organisait un cinquième match infructueux du Championnat.

Recherches populaires

Le fait : le but de Bahoken était-il valable ?

À la 44e minute, Gomis n’a pas réussi à attraper une balle en forme de cloche dans sa surface, après que le centre de Cho ait été bloqué par Da Silva. La main du gardien de Rennes était à blâmer pour Bahoken, qui a ouvert le score à bout portant. Mais M. Leonard, dont la décision a été confirmée par le VAR, a rejeté l’objectif du leader du SCO. A voir aussi : Retraite – « Je ne me voyais pas revenir si ce n’était pas à l’OM » : Samir Nasri s’exprime sur sa fin de carrière. Bahoken a touché un peu le gardien adverse, bien sûr. Mais ce sont les ex-Dijonnais qui, par l’intervention, ont causé le contact bien plus que l’inverse. Les Angevins, qui se sont sentis trompés, n’ont pas forcément tort.

Le buteur actuel de Doku est le buteur, Martin Terrier a été décisif six fois lors des cinq derniers matchs de L1: trois buts, trois passes décisives.

publié le 17 avril 2021 à 14 h 44 mis à jour le 17 avril 2021 à 19 h 33