Ligue 1 : Rudi Garcia et l’OL lancent la mission commando

Ligue 1 : Rudi Garcia et l'OL lancent la mission commando

Dimanche soir, l’Olympique Lyonnais va tenter d’aller s’imposer à Monaco pour rester en vie dans la course aux places qualificatives pour la Ligue des Champions. En conférence de presse ce vendredi, Rudi Garcia a mobilisé ses troupes.

Dimanche soir, l'Olympique Lyonnais va tenter d'aller s'imposer à Monaco pour rester en vie dans la course aux places qualificatives pour la Ligue des Champions. En conférence de presse ce vendredi, Rudi Garcia a mobilisé ses troupes.

Après cette annonce

Plus qu’un match. Dimanche soir à 21h, l’Olympique Lyonnais disputera son match de fin de saison contre l’AS Monaco. Quatrième de Ligue 1 Uber Eats avec 67 points, le club du Rhône est légèrement en retard dans la course aux places en Ligue des champions et pour le championnat. La rencontre contre les Monégasques (3, 71 points) sera donc la plus importante. À l’OL, nous l’avons compris. Cette semaine, le président Jean-Michel Aulas s’est exprimé pour proclamer le caractère sacré du syndicat. Hier, Juninho a eu l’occasion d’offrir son soutien aux médias du club. Les deux ont suivi une formation jeudi pour soutenir le groupe. Un groupe qui se connaît dos au mur et qui y croit encore. C’est le message que Rudi Garcia et Anthony Lope ont tenté de transmettre ce vendredi, avant le match.

Un état d’esprit de guerriers

La police de l’alimentation, remarquant toujours l’incapacité du LOSC, a été la première à prendre la parole. «C’était difficile à mélanger, très difficile. Nous avons dû redresser la tête en nous disant que tout n’était pas fini même si la semaine a été dure. Et donc vous l’avez, c’était dur mais il fallait retrouver le chemin du retour, pour être gagnant. Nous devons passer les trois derniers matchs ». Les Gones ont donc passé toute la semaine à préparer cette rencontre, comme le soulignait Rudi Garcia: «C’était une bonne semaine. Comme je le demande aux athlètes, ils ont un niveau de motivation plus élevé et sont plus impliqués dans l’entraînement. Nous avons passé une excellente semaine. J’espère que nous avons un bon match dimanche. Le but est de remonter sur le podium et de gagner à Monaco ».

Puis il a ajouté: «Je n’ai aucun doute sur la mentalité de l’équipe. Nous devons faire tout ce que nous pouvons. Une fois l’entraînement recommencé cette semaine, j’ai voulu leur montrer, aussi clairement, que si on gagne Monaco dimanche, tout est possible et tout sera possible. Nous n’avons pas à le dire mais à le faire. (…) Les joueurs ont besoin de fraîcheur mentale. Il faut être intelligent et rester en classe, il gagnera Monaco. Tout est possible pour la chaire. Le calendrier n’est pas une garantie de 9 points sur 9 pour tout le monde par la suite ». Un discours similaire à celui présenté par Anthony Lope était prévu comme d’habitude.

Un terrible échec en cas de 4ème place

«Nous ne sommes pas loin de la chaire. Nous sommes à 4 points et nous jouons le troisième dimanche afin que nous puissions revenir avec 1 point. La raison de la motivation est la suivante: donnez tout. (…) Rien n’est fini. Nous avons encore un peu d’espoir pour la Ligue des champions qui est notre objectif principal. Nous jouons dans une compétition directe. C’est pour celui qui ne démissionne pas. Onze joueurs, de vrais combattants, de vraies personnes gagnent le reste. Nous avons encore de l’espoir ». La disqualification de la Ligue des champions pour la deuxième année consécutive serait un coup dur, d’autant plus que l’OL est le seul à jouer avec la Coupe de France.

Anthony Lope a commenté: «C’est un échec complet. Mais il n’y avait rien dans ma tête. Je pensais juste à gagner dimanche. Nous savons que nous pouvons faire de grandes choses. Je n’ai aucun doute là-dessus. Nous ne devons pas nous reposer. En fait, une deuxième année sans la Ligue des champions sera un échec total. « Rudi Garcia, veut rester calme mais pas y penser. » Nous sommes quatrièmes, nous ne pouvons pas faire quelque chose de pire. Nous ne le faisons pas. faut faire des comparaisons, lâcher prise et avoir la même attitude que dans le match contre Monaco, même 10 à 11, et en première mi-temps au LOSC. »Cette fois, il faudra prolonger et passer 90 minutes dans l’événement improbable de perdre tout espoir .OLL le sait.