Regarder la Ligue 1 sur

Ligue 2 : « Me relever comme je l’ai fait, ce n’est pas donné à tout le monde », assure Moustapha Name, milieu du Paris FC

Ligue 2 : « Me relever comme je l’ai fait, ce n’est pas donné à tout le monde », assure Moustapha Name, milieu du Paris FC

Pour de nombreux acteurs africains, les échecs européens sont souvent dénoncés par les familles. Beaucoup de « timides » n’osent pas retourner dans leur patrie et préfèrent une vie nomade. Le milieu de terrain sénégalais du Paris FC Moustapha Name (25 ans) « n’avait pas peur de faire face aux yeux des autres » lorsqu’il est revenu à Dakar un an plus tard sans jouer pour la Belgique ou la France. Le Sacré-Cœur formé à Dakar, un couple du club lyonnais, a joué un rôle dans le 4ème lorsqu’il s’est rendu au Dakar Avenir Lokeren en Belgique en 2015. Il y est resté 7 mois sans pouvoir disputer de matches officiels. « Je me suis entraîné sur le banc, j’ai joué des matchs amicaux mais je n’avais pas de licence », a-t-il expliqué. En arrivant avec un visa de touriste, le nom n’a pas pu obtenir de permis de séjour. S’il se déplace ensuite vers l’est en France et à Colmar, il tombera dans les mêmes pièges. À la fin de sa vie, il décide de retourner dans sa ville natale de Liberté 4, dans le centre de Dakar.

«Au début, ma famille ne m’a pas vraiment accepté, mais finalement ils ont compris mon choix et m’ont soutenu», a-t-il déclaré. Au début, je n’ai pas beaucoup hésité car je ne voulais pas me justifier, j’explique toujours les mêmes choses … Mais j’ai pris une décision mûre et je dois l’accepter. J’ai pris un gros risque, j’ai fait des sacrifices, mais j’ai décidé de payer plus pour le savoir. J’ai été récompensé car j’ai pu récupérer et repartir d’une bonne situation en Europe. « 

Le dernier des cinq frères et sœurs (1 sœur, 3 sœurs) «Mousti», surnommé le PFC, a grandi dans une famille de joueurs. Son père, désormais inspecteur de police, a joué en 1ère division du Sénégal, son frère aîné Abdoulaye formé au Portugal et son oncle Amadou Mbodj a joué en L2 à Besançon au début des années 80. Le demi-frère « joue pour Sochaux (L2). De retour au Sénégal, le nom, qui est international dans toutes les catégories de jeunes, a signé pour l’AS Douanes, l’un des meilleurs clubs du pays, marquant 13 buts en 2017-18.

«Je n’ai pas envie qu’on croit que je suis un joueur méchant »

«Je n’ai pas envie qu’on croit que je suis un joueur méchant »

J’ai eu plusieurs opportunités en Europe et au Maghreb, mais de nombreux clubs m’ont demandé de venir les essayer en premier. Je ne voulais pas me tromper après ma première mauvaise expérience. Le président Pau m’a encouragé avec confiance. Il est rentré à la maison et j’ai signé un contrat pour le salon. «Chaque année, Bernard Laporte-Fray, le président de Pau, se rend au Sénégal, où il vit, et écrit sur de nombreux Sénégalais à Pau. Au Béarn, le nom a explosé la saison dernière en tant que plus grand joueur à évoluer en L2 et le grand intérêt pour la Coupe de France (16e journée contre le PSG) avec un but contre Bordeaux en 16e journée. Sur le même sujet : Droits de Ligue 1 / Ligue 2: le tribunal approuve l'accord de divorce du football français avec Mediapro – RTL Today. Je suis content de ma carrière. Ce que j’ai fait, comme je l’ai dit, n’est pas pour tout le monde. Je resterais à la maison et je serais oublié. Mais je décidais toujours. Je ne saurais trop remercier ma famille de m’avoir donné cette stabilité et cette éducation. Mentalement, je suis fort.

Au Paris FC, le milieu de terrain du Sénégal prend ainsi une bonne saison, et voit pour la première fois appelé Sénégal A – « un rêve », a-t-il déclaré. Mais sa première année à Paris a été entachée d’une interdiction de six matches. «Je ne veux pas que les gens pensent que je suis un mauvais joueur. La première interdiction de 4 matchs (NDLR: suspendue après en fait suite à des appels de Valenciennes et de la FFF), j’ai jugé injuste je ne l’ai jamais goûtée et je ne l’oublierai jamais. Mentalement, ça m’a brisé. Je suis dans la grotte depuis longtemps. Contre Troyes il y a 15 jours, j’ai joué au con (sic) … On a récemment marqué, le joueur (Tardieu) m’a énervé et a cassé les mots alors que je méritais le «jaune». Je devais me taire. C’est ma première année au niveau pro, cela fera partie de ma formation. « 

Merci à l’équipe de looga, il est revenu dans l’équipe de Guingamp. Le match aller du 22 décembre, où il a inscrit le but vainqueur en 90 minutes (3-2), est «son meilleur souvenir de la saison». «J’ai hâte de revenir. On a perdu contre Clermont, à notre place, on ne peut pas rater deux matchs de suite », a conclu Name.

A lire également