Ligue des champions: une partie de la réforme déjà changée?

Ligue des champions: une partie de la réforme déjà changée?

Selon le journal britannique The Times, la réforme de la Ligue des champions et de l’European Club Association est en cause. Une question: l’attribution de deux billets au profit de l’histoire européenne des clubs sur leur coefficient UEFA.

Le combat est loin d’être terminé. Lorsque la Super League s’est effondrée à un rythme rapide, avec le retrait successif des membres fondateurs, la Juventus a même annoncé la fin du projet ce mercredi – certains veulent même imaginer la réforme de la Ligue des champions envisagée par l’UEFA. Selon le journal britannique The Times, l’organisme européen est sous la pression des ligues européennes et de l’European Club Association (ECA).

& Gt; & Gt; La crise de la Super League en direct

Une réforme remise en question

Une réforme remise en question

Réitérant la fondation de cette Super League privée, qui rassemble dans un premier temps douze grands clubs européens, l’UEFA a adopté lundi sa réforme de la Ligue des champions jusqu’en 2024, avec un nouveau format dans un tournoi de 32 à 36 équipes. La qualification pour la C1 dépend toujours de la place finale d’un club dans son championnat national. Sur le même sujet : Équipe révolutionnaire de la Ligue des Champions de 2020 | Ligue des champions de l'UEFA - UEFA.com. Si la France conserve sa cinquième place au classement du Championnat de l’UEFA, ce sera l’un des quatre billets supplémentaires pour eux. Un autre ticket est donné à un champion national d’un petit pays via la traditionnelle «voie des champions» pour se qualifier pour la compétition.

Les deux derniers billets seront attribués au profit de l’histoire des clubs européens via leur coefficient UEFA pour les équipes non qualifiées pour la Ligue des champions mais qualifiées pour leur championnat d’Europe (C1 Play-Off, Europa League ou Conference League). Les deux meilleures de ces équipes, avec le coefficient UEFA, auraient ainsi été éliminées en C1.

Cela pourrait qualifier par exemple le Borussia Dortmund, Liverpool ou Arsenal malgré une saison ratée sur la scène nationale. Actuellement, le BvB n’occupe que cinq places en Bundesliga, tandis que les Reds et Gunners sont sixième et neuvième de la Premier League avec six matchs cette saison. C’est l’attribution de ces deux derniers billets qui est en cause selon un membre du conseil d’administration de l’ECA. Cette instance souhaiterait que ce genre de wildcard soit supprimé pour les grands clubs, surtout après le coup d’État manqué des douze clubs, et donnerait ces deux places à des champions nationaux supplémentaires.

& Gt; & Gt; Toutes les infos sur la Super League en direct

A lire également
Powered by Live Score & Live Score App