Mediapro rate le paiement des droits de la Ligue 1 alors qu'il cherche à renégocier les frais – SportsPro Media

Le PDG de l’agence déclare que Covid – 19 a un impact sur la valeur de € 780 un contrat de diffusion d’un an.

Publié: 8 octobre 2020 Par: Tom Bassam

Getty Images

Mediapro a réalisé le premier € 172. Remboursement des droits de 3 millions en août mais n’a pas payé le versement du 6 octobre LFP a refusé d’accorder un retard dans le paiement des droits de douane Nouveau réseau Téléfoot à quelques semaines de la première saison en tant que principal diffuseur national de Ligue 1 et Ligue 2 Le directeur général de Mediapro, Jaume Roures, a révélé que l’agence des droits cherchait à renégocier son partenariat de diffusion avec la Ligue de football professionnel française (LFP ).

Quelques mois à peine après le début de sa première saison en tant que principal diffuseur national de la Ligue 1 de haut niveau et de la Ligue 2 de deuxième niveau, Mediapro affirme que la valeur de ses accords est déjà affectée par la pandémie de coronavirus. Mediapro paie € 780 milli sur (US $ . 8 millions) par saison pour son contrat de Ligue 1 et est également le partenaire principal aux côtés de BeIN Sports dans le 64 millions (72. 9 millions) par an pour les droits de Ligue 2.

Les clubs de football français manqueront 192 M € de recettes de billetterie et d’hospitalité

En août, Mediapro a payé sa première tranche de la saison, d’une valeur de 172. 3 millions (US $ 200. 5 millions), mais Roures a désormais confirmé à L’Équipe que son entreprise n’effectuerait pas son deuxième paiement, qui était dû le 5 octobre, et qu’elle cherche à réduire sa contribution.

«Nous avons demandé à parler de notre contrat cette saison à cause de Covid – 19 », a déclaré Roures. «Il est évident que Covid affecte de nombreux aspects de notre capacité à exploiter nos droits. Nous voulons en parler. »

Il a ajouté:« Nous voulons renégocier le contrat pour cette saison. Il a été très affecté par Covid – 19, tout le monde le sait parce que tout le monde en souffre. Nous ne remettons pas en question le projet tel qu’il est. Mais les bars et restaurants sont fermés, la publicité est en baisse, ce sont des choses que tout le monde sait. »

La LFP a publié un communiqué confirmant que Mediapro avait demandé un délai de paiement pour sa Ligue 1 et Ligue 2 du 5 octobre acompte des droits le 24 septembre mais qui a été rejeté par l’organisme de la ligue.

La LFP a déclaré qu’elle travaillait pour assurer le paiement à son club d’ici le 17 octobre

Roures n’a pas proposé de redevance plus adaptée mais a également souligné que la LFP a demandé au gouvernement français une compensation en raison des pertes causées par la pandémie.

Cherchant à prendre un ton aimable, Roures a insisté sur le fait que Mediapro ne cherchait pas à annuler son contrat.

«Le contrat a été établi dans des conditions complètement différentes de la situation actuelle», a-t-il ajouté. «C’est évident. Nous devons en parler. En dehors de cela, nous verrons comment cela se termine. Nous ne remettons pas en cause le contrat, mais nous remettons en question la situation actuelle. »

Confidentialite - Conditions generales - Contact - Publicites - Plan du site - Sitemap