OL : les terribles révélations de Bruno Guimaraes

Dans un entretien, le milieu de terrain de l’OL a confié avoir passé des mois très difficiles, notamment pendant le dernier Final 8 de la Ligue des Champions.

Dans un entretien, le milieu de terrain de l'OL a confié avoir passé des mois très difficiles, notamment pendant le dernier Final 8 de la Ligue des Champions.

Comme nous le savons, la performance d’un joueur peut souvent être influencée par divers problèmes hors du terrain. Préoccupations de blessure, problèmes de confidentialité, relations froides avec les coéquipiers et / ou l’entraîneur, et bien d’autres éléments. Pour revenir sur ce premier point, de nombreux joueurs jouent sous infiltration, surtout depuis la reprise après les premiers mois de la pandémie, où les clubs font face à un calendrier et un rythme infernaux. Lire aussi : LdC : le PSG défiera Manchester City en demi-finales. Et Bruno Guimaraes le sait bien. Dans une interview à L’Equipe, il a révélé qu’il avait vécu des moments très difficiles en fin de saison dernière.

Ce qui suit après cette annonce

«Cela nous est simplement venu à l’esprit. J’ai joué blessé quatre ou cinq mois. J’ai eu une inflammation sévère. J’ai failli tomber en dépression. J’ai vécu une période très difficile », a-t-il déclaré, alors que l’Olympique Lyonnais ou le match principal n’avaient jamais communiqué sur le sujet à l’époque. Le milieu de terrain brésilien a dû jouer avec une douleur terrible.

Il a vécu l’enfer

«J’ai dû passer quatre ou cinq mois à m’entraîner et à prendre des médicaments, à m’infiltrer. J’ai perdu 2 pouces de masse musculaire dans l’une de mes jambes. J’ai fait un effort pour jouer à l’OL, pour jouer en Ligue des champions, alors que je n’étais pas en mesure de le faire. C’était un problème de genou. Lire aussi : Mercato : Alexandre Lacazette met la pression sur Arsenal. Je ne pouvais même pas jouer avec mon chien, ni même monter les escaliers sans que cela me fasse mal. C’était une période difficile pour moi. Je pensais que cette douleur n’arriverait jamais », a ajouté l’ancien joueur de l’Atletico Paranaense.

Il est rappelé avoir joué 90 minutes lors du match retour des huitièmes de finale contre la Juventus, avant d’en jouer 70 en quarts de finale contre Manchester City. Contre le Bayern Munich, le match a commencé avant d’être remplacé à la mi-temps. Désormais, le joueur va bien mieux et reste dans un mois d’avril convaincant, avec des performances plus que satisfaisantes contre Lens et Angers. L’OL aura besoin de lui dans cette course au titre, ou du moins dans cette course pour décrocher la troisième place de la Ligue des champions.

A découvrir aussi
Powered by Live Score & Live Score App