OM : Alvaro Gonzalez lâche encore ses vérités sur l’incident avec Neymar

Dans un entretien, le défenseur espagnol est revenu sur les évènements qui ont eu lieu lors du Classique en septembre dernier.

Dans un entretien, le défenseur espagnol est revenu sur les évènements qui ont eu lieu lors du Classique en septembre dernier.

Suivi après cette annonce

En août dernier, un duel entre le PSG et l’OM avait déclenché un débat houleux. Outre la victoire 1-0 de Marseille sur Parc, ce sont les nombreux événements survenus pendant le match qui ont captivé les médias et les supporters. Et surtout, une belle période de tension entre Neymar et Alvaro Gonzalez. Le Brésilien a accusé l’Espagnol d’être raciste et de l’accuser, ce qui a abouti à un grand feuilleton, se tordant et se détournant de tous les côtés.

A l’époque, il a renvoyé le joueur marseillais. «Pour moi, personnellement, c’était difficile. Il s’est passé des choses qui surpassent le joueur, et si la saison a été difficile pour tous les joueurs ici, c’était encore plus difficile pour moi. On a gagné au Parc, et au lieu de parler du bien, on a parlé du mal », a-t-il déclaré au journal espagnol L’Equipe, dans une interview publiée samedi.

Un moment difficile pour Alvaro

«Moi, je n’ai aucun problème avec les critiques, nous sommes connus, donc nous parlons d’un bon jour, d’un mauvais jour, c’est la vie de footballeurs, de musiciens, de célébrités. Mais il n’y avait pas de football. Et ma famille a traversé des moments difficiles. C’était une attaque personnelle, mon numéro est sorti, celui de ma famille. Quand il s’agit de racisme, d’homophobie, ce sont des problèmes graves. J’étais toujours inquiète, regardez mon visage (avec une alopécie areata sur son menton). Mais j’ai fait de mon mieux pour le club, le club, pour mettre ces problèmes de côté pour la stabilité », a ajouté l’ancien Villarreal et l’Espanyol.

A lire aussi :   OL : Jean-Michel Aulas règle ses comptes avec Monaco !

Diverses études sur la recherche de preuves pour montrer les preuves des Marseillais ne sont plus fournies. Les savants n’avaient donc pas d’autre choix que d’accuser le chef de la défense marseillaise des images qui leur appartenaient. Cela ne veut pas dire que ces mots n’ont jamais existé, mais qu’il n’y a aucune preuve pour étayer leur existence autre que ce que Neymar a dit. Avec le soutien de ses collègues, la défense n’a pas cessé de déclarer son innocence et il n’est pas allé jusqu’à critiquer le public brésilien pour sa conduite dans l’affaire. Nous n’aurons jamais de fin à l’histoire …

Un site du réseau
Sport360
Sport360
Confidentialite - Conditions generales - Contact - Publicites - Plan du site - Sitemap