OM: Pablo Longoria abandonne quelques tendances pour le mercato estival

OM: Pablo Longoria abandonne quelques tendances pour le mercato estival

Après avoir fait le point sur le cas du sélectionneur, le leader espagnol de l’OM a évoqué le futur mercato estival. Extraits.

Après avoir fait le point sur le cas du sélectionneur, le leader espagnol de l'OM a évoqué le futur mercato estival. Extraits.

Après cette publicité Lire aussi : Premier League - Le marché des transferts? Ce marché?

Les dirigeants de l’Olympique de Marseille ont du pain sur la planche. A court ou moyen terme, ils doivent absolument trouver un successeur à André Villas-Boas. L’Argentin Jorge Sampaoli est cité comme le favori, mais Pablo Longoria préfère toujours rester insaisissable à ce sujet. Lorsque cette affaire sera réglée, le directeur du football marseillais devra alors s’attaquer au mercato estival. Un travail majeur pour l’Espagnol. Neuvième du classement de Ligue 1, à dix-huit points de la troisième place, l’équipe entraînée par Nasser Larguet sait qu’il leur est quasiment impossible de disputer la prochaine édition de la Ligue des champions, ce qui signifie des revenus importants. Déjà coincé dans une situation financière compliquée, l’OM aura-t-il les moyens de réaliser ses ambitions l’été prochain? De plus, avec pas moins de cinq joueurs en prêt (Milik, Ntcham, Lirola, Cuisance, Balerdi), la plupart avec option d’achat non obligatoire (sauf Milik), les Olympiens envisagent-ils de laisser s’échapper ce petit monde? ?

Interrogé lors d’une conférence de presse, Pablo Longoria a fait le point. «Cela entre dans la spéculation. Cela dépend de beaucoup de choses: la performance individuelle, la performance collective de l’équipe. Cela dépend également du nombre de virements sortants que vous pouvez effectuer. Nous avons un mécanisme de gestion économique interne similaire à celui des clubs espagnols, ce qui nous permet de faire des investissements tout le temps. Cela dépend de la construction future. C’est une construction entre salaire, amortissement, c’est au cas par cas. Il est vrai que nous avons un nombre d’acteurs prêtés dans l’effectif qui est supérieur à la normale. C’est aussi vrai que par le passé, j’ai travaillé dans des situations similaires. A Valence, c’était un contexte différent, nous nous étions qualifiés pour la Ligue des champions et nous avions acheté tous les joueurs en prêt », a-t-il déclaré, avant de continuer.

Un modèle économique espagnol

« Ça dépend du contexte. L’important est d’avoir le contrôle sur tous les joueurs que vous avez dans l’équipe. Notre intention de faire ce genre d’opération est pour le marché actuel où aucun club ne fait de grandes affaires. Lire aussi : Compositions d'OL-Monaco : Paqueta et Cornet devant, Ben Yedder titulaire de dernière minute. Tous les jeunes qui sont en prêt avec option d’achat sont de jeunes joueurs qui pourraient être des joueurs intéressants pour le club à l’avenir au niveau des actifs. Enfin, à un moment où les rumeurs sur la vente de l’OM ont refait surface ces derniers jours, Longoria a logiquement été interrogée sur les intentions de Frank McCourt pour le prochain mercato.

«Toutes les conversations avec Frank (McCourt) ont toujours porté sur l’avenir du club, avec une ambition pour l’avenir du club. Projetez dans le futur avec un plan quadriennal. Surtout, il y a une question d’investissements. Vous ne pouvez pas toujours demander au propriétaire de rédiger des chèques. Nous avons également l’obligation de réaliser de bons projets, pour nous permettre d’avoir une stabilité financière. Je ne crois pas au football où le propriétaire n’est que la personne qui rédige les chèques.  » C’est dit

Articles populaires
Powered by Live Score & Live Score App