Stade Brestois : les supporters inquiets pour le maintien en Ligue 1

Les têtes des supporters du Stade Brestois ont déjà abordé ce match décisif de la 38e et dernière journée de Ligue 1 entre le Stade et le PSG, dimanche à 21 heures au Blé. Avec des paris très différents: le PSG doit gagner pour attendre d’être champion en cas de mauvaise passe de Lille, mais les Parisiens doivent aussi gagner pour se qualifier directement pour la Ligue des champions. Ty Zefs doit gagner pour assurer leur maintenance sans se fier aux résultats d’autres erreurs de classification. Sinon, il y a un risque élevé de terminer à la 18e place et de devoir affronter une proie contre un club de Ligue 2, Toulouse ou Grenoble qui s’affrontent vendredi soir.

À la fin de la saison, l’équipe ne veut plus vous soutenir

L’inquiétude est forte, en tout cas, chez les supporters d’un Stade Brestois au bord du précipice. Il est donc obligé de gagner car il ne doit rien à personne … mais face au PSG. “La motivation parisienne est peut-être la plus élevée que l’on ait vue en Ligue 1 cette saison”, prédit Yann, du collectif Brest on Air, actif sur les réseaux sociaux, notamment avec des débats entre supporters.

Troisième pire équipe sur la phase retour

Troisième pire équipe sur la phase retour

Paris fait peur, mais surtout, Brest s’émerveille après s’être récemment ruiné à Lorient, contre Nantes ou à Nice. “Des matchs que Brest doit gagner. Quand on mène 2-1 à Nice, être 11 contre 10 et perdre … C’est un très mauvais signe.” Brest signe une phase de retour désastreuse, avec seulement 15 points marqués, c’est la troisième pire formation de l’élite. Voir l'article : Ligue 1 : le programme et les résultats de la 35e journée. “On voit bien que quelque chose ne fonctionne pas avec cette équipe, il ne faut pas rêver en ce moment”, estime Pak ‘, membre des Ultras Brestois.

Lorsqu’il a remporté 26 points au match aller et 13 points d’avance sur le 18e au soir de la 18e journée, le Stade n’en a plus qu’un et un calendrier défavorable. “C’est vraiment terrible parce que l’équipe nous a excités en première mi-temps et à la fin de la saison, cela ne nous donne plus envie de la soutenir. Si c’est juste dans l’attitude des joueurs et de l’entraîneur”, a déploré Yann.

On a mis à la poubelle quelque chose qui avait tout pour être génial

Une équipe qui a donné l’impression, sinon divisée, du moins de désunir ces dernières semaines entre certains éléments pas forcément très concernés et bien décidés à faire des efforts collectifs alors que d’autres, montés de L2 à L1 avec Brest, sont prêts à tout donner pour le club, comme l’a récemment dit le gardien Gautier Larsonneur à nos collègues de l’ouest de la France.

Et un entraîneur, annoncé à Montpellier l’année prochaine à un an de son contrat, a fait l’éloge du match de Brest il y a quelques mois, mais qui cristallise désormais le ressentiment des supporters pour certaines options, et notamment celui de Gaëtan Coalman en marge depuis plusieurs mois. . «Nous avons mis à la poubelle quelque chose qui devait tout être vraiment bon… du moins jusqu’à début janvier», poursuit Yann.

Si c’est pour le petit jeu, ils n’ont rien à voir avec nous et ils se séparent

Avant le déplacement à Montpellier, les Ultras Brestois ont interrompu l’entraînement pour dire la vérité aux joueurs et au staff. “Les matches contre Nantes et Nice étaient trop durs. Les joueurs devaient prendre leurs responsabilités sur le terrain”, reprit Pak, “peu importe ce qui se passait dans les coulisses et avec l’entraîneur. Sur le terrain, ils devaient être feuille de match se rendre compte que porter ce maillot n’est rien, ce n’est pas parce qu’on est en mode armes légères pour la Ligue 1 qu’il faut regarder les autres d’en bas. S’il s’agit de jouer petit “Ils n’ont rien à voir avec nous et ils se séparent. Là peut-être moins de bons gars, mais beaucoup plus effrontés qui méritent de jouer pour eux.

Il va falloir faire confiance à Montpellier et Strasbourg

«Ce n’est pas bon pour le club, du moins pour la fin de saison», ajoute Jérôme, du collectif Here is Brest. Il estime que si Brest s’enfuit, ce sera grâce aux autres. “Nous devrons compter sur Montpellier et Strasbourg pour battre Nantes et Lorient.”

ASSE : un poison de L1 émerge dans l’équipe de Puel
Sur le même sujet :
Le défenseur central de l'ASSE Harold Moukoudi fait impression dans un domaine…

Un site du réseau
Sport360
Sport360
Confidentialite - Conditions generales - Contact - Publicites - Plan du site - Sitemap