Regarder la Ligue 1 sur

Super League: Pérez, Agnelli, Glazer… les fossoyeurs de la Ligue des champions

Super League: Pérez, Agnelli, Glazer... les fossoyeurs de la Ligue des champions

Dans la nuit précédant dimanche lundi, douze clubs ont officialisé leur participation à la prochaine Super League, qui affrontera la Ligue des champions. Entrez dans l’UEFA avec l’aide de trois dirigeants de club: Florentino Pérez (Real Madrid), Andrea Agnelli (Juventus) et Joel Glazer (Manchester United).

· Florentino Pérez, le fer de lance

· Florentino Pérez, le fer de lance

Le fait que les douze plus grands clubs européens aient annoncé dimanche le projet de Super League du lundi est en partie dû aux préparatifs de l’UEFA pour officialiser la réforme du championnat pour la saison 2024-2025. A voir aussi : « Complètement Foot » : montée du RFC Seraing en D1A et débrief de la 2e journée des playoffs. Cependant, la récente réélection de Florentino Pérez à la présidence du Real Madrid explique également ce timing.

Pérez, le premier président de la Super League, a donc attendu avant d’aller dans les profondeurs. Mais le fait est que le patron de Real était prêt depuis plusieurs années et attendait ce moment. Dans une déclaration officielle du projet, Pérez déclare qu’il veut « aider le football à tous les niveaux à trouver sa place. Le football est le seul sport mondial et le seul avec 4 milliards de supporters, et notre responsabilité en tant que grands clubs est de répondre aux attentes des supporters. « 

Pérez est en fait le chef de projet de la Super League. Pleinement convaincu par l’idée, le président du Real négocie en coulisse depuis plusieurs années pour concrétiser cette idée compétitive. Comme le montrent les fuites de football de novembre 2018, Pérez a reçu le premier projet de la Super League la même année, à laquelle 11 clubs fondateurs et 5 équipes ont été invités à commencer la compétition en 2021.

En décembre 2019, le New York Times avait déjà appelé à la sécession du dirigeant espagnol: «Au cœur du projet Pérez se trouve son désir de longue date de voir ses grands clubs européens séparés de ses ligues nationales pour former une compétition européenne d’élite pour toute la saison. « Pérez aurait préféré continuer à jouer, mais son entraineur en décida autrement. La question est maintenant de savoir si 13 clubs de la Ligue des champions seront exclus des championnats nationaux.

Lire aussi

· Andrea Agnelli, l’infiltré

· Andrea Agnelli, l'infiltré

Ceci est un scénario du Game of Thrones. Le président de la Juventus, Andrea Agnelli, a joué un double jeu depuis le début. Lire aussi : Le journal du mercato : Mbappé et Neymar «veulent rester» au PSG selon Herrera. Membre du comité exécutif de l’EUFA, président de l’Association des clubs européens (ECA), Agnelli a finalement échoué dans l’instance dirigeante du football européen. Tork sur le parrain du président de l’UEFA et sa fille, Alexander Ceferin.

«Nous nous sommes réunis à ce moment crucial pour permettre à la compétition européenne de changer; en créant un sport que nous aimons tout le temps; en augmentant considérablement la solidarité et en proposant des jeux très importants pour les supporters et les passionnés.

Néanmoins, en janvier 2021, Agnelli a déclaré au Times que le projet de Super League était une « rumeur ». En février 2019, Ceferin est allé plus loin: « Tant qu’Andrea Agnelli et moi sommes à la tête de nos organisations respectives (Ceferin à l’UEFA, Agnelli à l’ECA, ndlr), il n’y aura pas de super ligue. Ce n’est pas une promesse, c’est un fait. »

Des mots qui semblent maintenant lointains. Récemment, Ceferin et Agnell ont eu un conflit caché pendant plusieurs mois. Le résultat est un renversement de la veste du leader de la Juventus, alors qu’il devait approuver la réforme C1 lors d’une réunion du comité exécutif de l’UEFA lundi. Agnelli avait également démissionné rapidement de l’UEFA et de l’ECA à la suite d’une annonce dimanche-lundi de devenir vice-président de la super-ligue.

· Joel et Avram Glazer, les soutiens discrets

· Joel et Avram Glazer, les soutiens discrets

Le coprésident de Manchester United n’est pas le plus connu des dirigeants de clubs européens. Mais Joel Glazer a également joué un rôle de premier plan dans les coulisses pour façonner la Super League. Ceci pourrait vous intéresser : Thierry Henry confirme le projet de rachat d’Arsenal. Membre de la famille Glazer qui a repris Manchester United en 2005, le milliardaire et son frère Avram Glazer dirigent le Diable Rouge. Mais vraiment, Joel Glazer a été nommé vice-président de la Super League avec Agnell.

« En réunissant les plus grands clubs et joueurs du monde pour qu’ils s’affrontent tout au long de la saison, la Super League ouvrira un nouveau chapitre du football européen qui garantira une compétition et des stades de classe mondiale et augmentera le soutien financier à la pyramide du football dans son ensemble », a déclaré Joe Glazer dans une déclaration de la Super League.

L’homme d’affaires américain Glazer est également propriétaire de l’équipe des NFL Tampa Bay Buccaneers. Le format de la ligue fermée pour le football américain a finalement convaincu le coprésident de Manchester United de l’intérêt d’adapter ce modèle au football européen. Parce que les propriétaires de clubs de football américains en Europe ne comprennent pas comment se déroule la Ligue des champions historique, qui, selon eux, pourrait autrement être beaucoup plus lucrative.

Dans les coulisses, Joel Glazer a donc secrètement soutenu le projet mené par Florentino Pérez. Celui qui s’est démarqué en proposant en octobre de l’année dernière de réformer la Premier League avec le projet Big Picture, qui cette fois parfaitement manœuvré, est de devenir vice-président de la Super League – une compétition qui pourrait transformer le football mondial.