Regarder la Ligue 1 sur

Tchouaméni, l’unboxing est fini / France / AS Monaco / SOFOOT.com

Tchouaméni, l'unboxing est fini / France / AS Monaco / SOFOOT.com

Arrivé sur le Rocher en janvier 2020, Aurélien Tchouaméni a mis longtemps à entrer dans la salle de bain. Mais aujourd’hui, avec Sofiane Diop, il est le joueur le plus utilisé de Niko Kovač et l’un des milieux de terrain les plus complexes de Ligue 1. Tout cela est une surprise.

Le 29 janvier 2020, avec l’AS Monaco bloqué à la 9e place de Ligue 1, la direction de Monaco renforcera son milieu de terrain avant la fin du mercato et anticipera les futurs départs de Tiémoué Bakayoko et Adrien Silva. Ils ont donc acheté Youssouf Fofana à Strasbourg, mais surtout Aurélien Tchouaméni, pour 18 millions d’euros. Un beau cadeau d’anniversaire pour l’homme qui a fêté ses 20 ans deux jours avant de quitter Bordeaux, où il jouait depuis l’âge de dix ans. Problème: deux jours plus tard, lors de son premier vol avec l’ASM, la défaite face à Nîmes a de nouveau pesé sur l’équipe de Robert Moreno, au point de se demander s’il avait bien fait de laisser un club malade pour un autre.

Heureusement, la saison ratée de Rock a été écourtée par le virus et Niko Kovač est arrivé sur le banc avec succès. Cependant, il faut attendre la nouvelle année pour assister à la vraie croissance du grand Auré. «En décembre, nous avons eu une discussion où je l’ai un peu secoué», a déclaré son père, Fernand, à France Football. «J’ai trouvé qu’il avait été très occupé entre septembre et octobre, ce dont il était au moins content. les vacances, je l’ai invité à passer deux heures avec moi, une par une. J’ai dit que je ne le reconnaissais pas et qu’il était devenu un joueur ordinaire. Il me grondait toujours pour ce moment en disant: « Voici le commun joueur. « . J’ai trouvé que ses efforts ne se sont pas manifestés. À la fin de cette interview, il a dit: » Vous verrez. « 

« Tu n’as pas le temps… »

« Tu n'as pas le temps... »

Le père d’Aurélien Tchouaméni n’est pas le seul à avoir assisté à la métamorphose d’un enfant qui travaille désormais avec un psychologue, un kinésithérapeute, un ostéopathe, un kinésithérapeute, un chef et même une diététiste. Pourtant, en première partie de saison, c’est surtout Youssouf Fofana, arrivé le même jour que lui à Monaco, qui était en feu. Sur le même sujet : L’OL a perdu très gros. Avant que l’ancien joueur bordelais ne sorte des bois, il multiplie ses performances XXL et montre toute la mesure de son talent. Depuis, ses qualités de récupération sont évidentes, tant sur le terrain, où il est le troisième milieu de terrain de Ligue 1 à réaliser le plus d’attaques, que dans les airs, où il a remporté une poignée de duels aériens (67% depuis le départ). de la saison). Mieux: il a progressé dans sa capacité à se projeter vers l’avant, ce qui l’amène à être plus présent dans la zone adverse, au point qu’il a failli ouvrir le score avec un scalp acrobatique face à Dijon (3-0) au passé.

S’il est devenu l’un des meilleurs milieux de terrain de Ligue 1 en moins d’un an, il le doit aussi à son caractère réfléchi, comme lorsqu’il parlait à L’Équipe de son début difficile en Principauté. « Ce qui était aussi compliqué, c’était d’entrer dans le jeu. (…) Avec le football maintenant, les médias et les réseaux sociaux, vous n’avez pas le temps. Si vous n’êtes pas prêt tout de suite, les gens vous le diront clairement. il y a des années, lorsque les joueurs sont rentrés chez eux, ils n’ont pas vu 150 commentaires sur les réseaux sociaux de personnes parlant de votre performance.Heureusement, le Rouenois a la tête sur les épaules, aidé par son père, directeur d’une usine de production de vaccins. , et sa mère, CPE, étaient très présentes et l’ont poussé à décrocher son Bac S en 2017, l’année de la Coupe du monde.Monde U17 et la signature de son premier contrat Quelques mois plus tard, il inscrit son premier but avec le groupe A , en Ligue Europa, devenant le premier buteur européen de l’histoire des Girondins depuis Christophe Dugarry en 1990.

Articles populaires

Sirop à la Tchou

Sirop à la Tchou

C’est à Haillan, où il a été formé pour la première fois comme attaquant, que Tchouaméni a grandi. En tant que joueur, mais aussi et surtout à l’adolescence. «Au centre, dans sa chambre, il avait souvent de la grenadine ou du sirop de fraise», raconte Zaydou Youssouf, son compagnon de conseil, également à France Football. Sauf que nous n’avions pas le droit. Les gens sont venus pour aider. Les superviseurs se promenaient dans les chambres pour voir si des jeunes avaient du Nutella, du jus ou autre. Voir l'article : Football/Ligue 1 | FC Metz : la petite délivrance d’Ibrahima Niane et Kévin N’Doram. Aurélien, c’était du sirop. Au centre, nous mangeons vers 19h30 et pouvons avoir faim jusqu’à 8h30 le lendemain matin. Comme nous n’avions pas le droit d’avoir des gâteaux, le sirop apportait ce petit côté sucré, ça nous faisait du bien le soir! En plus de son côté joueur, Aurélien Tchouaméni, 21 ans, est surtout un mauvais joueur compulsif, au point même de sauter dans une piscine bien habillée pour calmer ses nerfs après une défaite face au consulat contre l’actuel joueur de Saint-Étienne. . Un défaut qui pourrait passer par une qualité lors d’un entretien d’embauche, notamment avec Kovač. Ses performances lui ont permis cette saison de rejoindre les Espoirs de Sylvain Ripoll, avec qui il a participé aux trois matches de groupe de l’Euro. Il apparaît également que son nom circule déjà dans le journal intime de Didier Deschamps. Pleine vitesse.