La course au titre en L1 – Lille, PSG, Monaco, Lyon : quatuor royal pour cinq journées infernales

Elle a été éclipsée par la brume de la Super League cette semaine. Elle est de retour au bon moment pour nous permettre de continuer. À cinq jours de la fin, la course au titre de Ligue 1 est plus incertaine que jamais. Dire que Lille, Paris, Monaco et Lyon sont au coude à coude avec seulement trois points d’écart entre le LOSC, leader, et l’OL, 4e, est un euphémisme. Un quatuor a entamé une bataille infernale pour un week-end potentiellement décisif, avec l’affrontement entre les Mastiffs et les Gones culminant dimanche soir (21h). Qui semble actuellement le mieux placé pour recevoir le trophée à la fin de la saison? Éléments de réaction.

Lille

Lille

70 premiers points Différence de buts: +34

Jour 34: Aller à Lyon Jour 35: Recevoir Nice Jour 36: Aller à Lens Jour 37: Recevoir Saint-Etienne Jour 38: Aller à Angers

C’est la seule équipe qui contrôle actuellement son destin. Le calcul est simple. En remportant ses cinq derniers matches, Lille est sûr de devenir champion. C’est dans les cordes de la formation de Christophe Galtier. Des quatre prétendants au titre, c’est l’équipe la plus forte et la régulière depuis le début de la saison. Et depuis quelques semaines, les Mastiffs ont fait preuve de ressources mentales insoupçonnées, symbolisées par des points gagnés en fin de match, lui permettant de rester en position de force à l’approche du match aller. Des signes qui ne trompent pas. Lille semble être habitée par cette force intérieure qui caractérise les champions, dix ans après le troisième sacre de son histoire.

Lille n’a pas de marge. Une défaite dimanche à Lyon et les Mastiffs peuvent chuter de la 1ère à la 4ème place, en fonction des résultats du PSG et de Monaco. La pression augmentera sur une formation qui n’a pas l’habitude d’être dans la peau du chassé. Cela se fait déjà sentir. Le LOSC est généralement plus lent à l’image de son attaque à ce stade, marquant seulement huit buts lors des sept derniers matchs. Cela a ses conséquences. Contrairement aux buts, Lille est clairement derrière le PSG et n’a qu’un but pour Lyon et deux pour Monaco. Ils ont de loin la pire attaque du quatuor (54 buts, contre 65 pour l’OL, 70 pour l’ASM et 74 pour le PSG). Dans un classement aussi serré, cela peut être fatal pour eux.

A lire aussi :   Mercato OM : 18M€, c'est chaud pour l'Olympique de Marseille !

Aucun gardien n’a plus gardé le zéro cette saison que le gardien lillois Mike Maignan dans les 5 grandes compétitions européennes (18 clean sheets).

PSG

PSG

2e 69 points Différence de buts: +49

J34: aller à Metz D35: prendre la lentille D36: aller à Rennes D37: aller à Reims D38: aller à Brest

La force de l’habitude pour un club qui a remporté sept des huit derniers titres de champion de France. Un effectif XXL, renforcé par le retour de la suspension de Neymar et porté par un Kylian Mbappé suralimenté. Une différence de buts clairement favorable par rapport aux trois autres candidats au titre, ce qui est un énorme atout dans un nul aux points. Le calendrier aussi. Dans ce quatuor, c’est le seul club qui n’affronte aucune des trois autres équipes de tête jusqu’à la fin de la saison. Bref, le champion sortant ne manque pas d’arguments.

Où est la course du Ballon d’Or? “Aujourd’hui Mbappé est le grand favori”

Surtout l’inconstance. Le PSG est capable à la fois du meilleur et du pire cette saison, y compris leurs huit défaites en championnat, un record sous l’ère QSI. Il n’est jamais sûr de perdre contre des équipes supposément plus faibles que lui. Les défaites à Lorient (3-2) ou contre Nantes au Parc des Princes (1-2) n’ont fait que confirmer le phénomène. Le club de la capitale sera également le plus populaire en fin de saison avec la Ligue des champions. Une compétition qui épuisera inévitablement ses ressources physiques et mentales. Cela ne doit pas être sans conséquences pour le championnat.

A lire aussi :   Neymar devient le joueur le plus rapide du Paris Saint-Germain à marquer 50 buts en Ligue 1 - KickOff.com

Paris est la seule équipe à avoir aligné 33 onze de départ différents en Ligue 1 cette saison.

Monaco

Monaco

3e 68 points Différence de buts: +32

J34: Aller à Angers D35: Aller à Lyon D36: Aller à Reims D37: Aller à Rennes D38: Aller à Lens

Il y a l’élan. Parmi les quatre équipes de tête, Monaco est celle qui a fait la plus forte impression ces dernières semaines. L’équipe de Niko Kovac reste sur quatre victoires consécutives, a marqué au moins trois à la fois et n’a pas concédé de but en cinq matchs. Elle a retrouvé la force défensive qui lui faisait défaut en début de saison pour développer davantage sa puissance offensive, incarnée par Wissam Ben Yedder (17 buts) et Kevin Volland (15 buts). L’ASM a réussi à s’impliquer dans une course au titre inattendue. C’est l’équipe la moins compliquée du quatuor. Cela ne fait que la rendre plus dangereuse.

Kevin Volland et Wissam Ben Yedder (AS Monaco)

Monaco a les inconvénients de ses avantages. La jeunesse et l’enthousiasme d’ASM reflètent également le manque d’expérience. Une course au titre réussie nécessite, entre autres, un pragmatisme qui n’est pas vraiment caractéristique de l’entraînement de Niko Kovac. Cela pourrait la pénaliser au moment du verdict. Lors de ses cinq derniers duels, cela touche aussi des équipes qui n’ont pas forcément réussi en première partie de saison avec des défaites contre Lyon (4-1), Lens (0-3) et Rennes (2-1) en cours de route.

Monaco a amassé 41 points en Ligue 1 en 2021 (13 victoires, 2 nuls, 1 défaite), au moins 7 de plus que toute autre équipe sur la période. Une seule équipe dans l’histoire a accumulé plus de points lors de ses 16 premiers matchs d’une année civile en championnat de France: Monaco en 2017 (44 points).

Lyon

Lyon

4e67 points Différence de buts: +33

J34: reçoit Lille D35: va à Monaco D36: reçoit Lorient D37: va à Nîmes D38: reçoit Nice

A lire aussi :   Ligue 1 : Monaco-Lyon, les prémices d'une explosion

Lyon est conditionné à se battre dans la course de la Ligue des champions depuis le début de la saison. L’OL était prêt pour cette échéance. Tout comme le PSG mais certainement plus que Lille et surtout Monaco, deux équipes qu’ils affronteront dans le sprint final. L’équipe de Rudi Garcia a trois matchs à domicile à disputer au cours des cinq derniers jours, contre deux pour leurs trois rivaux dans la course au titre. Elle peut également s’appuyer sur un individu en plein essor du nom de Memphis Depay, directement impliqué sur 15 buts en L1 en 2021, et dont la capacité à mener son équipe à la victoire s’est confirmée la semaine dernière contre Nantes (1-2) avec un doublé.

Des quatre équipes de tête, et malgré leurs trois matches à domicile, l’OL a certainement le calendrier le plus difficile. Pas seulement parce qu’elle est la seule à avoir eu deux confrontations avec des prétendants au titre. Aussi parce qu’il affrontera deux formations qui joueront leur avenir en Ligue 1, Lorient et Nîmes, qui ont également tenu les Gones en échec en début de saison. Lyon est l’équipe la moins bien placée à l’approche de ce sprint final et celle avec le plus de compétitions au couteau à disputer. Cela rend sa recherche du titre d’autant plus compliquée.

Lyon a disputé 67 points après 33 matchs de Ligue 1 2020/21, le total le plus élevé de cette phase de la compétition depuis 2007/08 (68, 1er à la fin). L’OL est la première équipe de l’histoire de la Ligue 1 à sortir du podium après 33 rencontres avec au moins 67 points (3 points comptés pour une victoire).

Réel ou PSG: pourquoi Mbappé n’a-t-il toujours pas pris de décision?

“Ce n’est pas une grosse surprise”: à Bordeaux, colère et beaucoup d’inquiétude

Le désastre: King Street lâche Bordeaux

Un site du réseau
Sport360
Sport360
Confidentialite - Conditions generales - Contact - Publicites - Plan du site - Sitemap